Social

"Il faut sortir de la suspicion permanente..."


C'est avec 45 minutes de retard que les représentants syndicaux et usiniers ont débuté les négociations sous la direction de la DAF à Saint-Pierre. Sont présents autour de la table des discussions, Bernard Gonthier et Jean-Yves Minatchy pour la CGPER, François Sababady pour la FDSEA et Virginie K'Bidy pour les Jeunes agriculteurs.
On note également la présence de Bernard Pétin pour la Sucrerie de la Réunion ou encore Jean-François Moser pour la sucrerie de l'usine de Bois-Rouge.

A l'extérieur, ils sont quelques 200 planteurs à attendre les résultats des négociations parmi lesquels les planteurs membres de la FDSEA aux côtés du président de la FNSEA. Présent dans l'île en plein blocage de la campagne sucrière, Jean-Michel Lemétayer prend progressivement conscience des requêtes des planteurs. Des requêtes qu'il estime justifiées et qu'il défend en vidéo.
Mardi 27 Juillet 2010 - 11:07
Ludovic Robert
Lu 1423 fois




1.Posté par Commerce ... le 27/07/2010 13:34
Ben voyons
Il n'y a pas de raison de ne pas vendre de l'herbe et de la paille au prix de la canne.
Pourquoi les vilains observateurs veulent ils empêcher les planteurs de livrer ce qu'ils veulent

2.Posté par DADI le 27/07/2010 18:22
Je ne le connaissais pas cet homme mais maintenant c'est fait: je sais que c'est un charlot. Remarquez, qui se ressemble, s'assemble. Dire que les usiniers ne doivent pas controler ce qu'il achètent parce qu'on ne peut pas travailler dans un climat de méfiance... Ca vaut son pesant de cacahuètes. J'imagine que ce monsieur ne vérifie jamais ce qu'il achète ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales