Social

Coup de théâtre : Nassimah Dindar revient sur les promesses faites aux pompiers


Coup de théâtre : Nassimah Dindar revient sur les promesses faites aux pompiers
Les responsables syndicaux n'en reviennent toujours pas. Ils ont trouvé aujourd'hui dans leurs boites mail un courrier de Nassimah Dindar les informant qu'elle n'approuvait pas l'accord conclu hier au sein du CASDIS, le conseil d'administration du SDIS.

Cet accord, trouvé après plus d'une heure et demie de discussions entre les conseillers généraux représentant le département et les syndicats, prévoyait un non-remboursement par les pompiers des sommes indûment perçues depuis des années. Bruno Mamindy-Pajany, le président délégué du SDIS, avait pris la parole à la sortie de la réunion pour assurer aux pompiers avoir trouvé des solutions. "Sur la perte de salaire (liée à la revendication du pouvoir d'achat ndlr), nous allons mettre en place des primes légales. En attendant, nous allons demander à la payeuse départementale un mois de délai, le temps de trouver la meilleure solution", avait-il ajouté (cliquer ici pour lire l'article de Julien Delarue).

Tout le monde était reparti content. Patatras, le lendemain, c'est à dire aujourd'hui, Nassimah Dindar, présidente de droit du SDIS, revenait sur les décisions prises à l'unanimité la veille : D'accord pour effacer la dette des pompiers, mais pas question de s'engager sur des primes compensatrices pour l'avenir. Tout juste aurait-elle consenti à demander des analyses juridiques pour valider les différentes options disponibles.

Ce faisant, la présidente du département a discrédité et ridiculisé l'ensemble de ses élus siégeant au CASDIS, à commencer par Bruno Mamindy-Pajany, le président délégué, et Robert Nativel, l'élu délégué aux ressources humaines, qui avaient annoncé à, tous les micros et devant toutes les caméras de télévision l'accord troucvé "à l'unanimité".

La colère est également grande du côté des syndicats où l'on évoque une grève de l'ensemble des sapeurs-pompiers à partir de lundi. Une décision définitive sera prise dans la journée de demain.
Jeudi 25 Avril 2013 - 19:43
Pierrot Dupuy
Lu 5346 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

52.Posté par égalité pour tous le 28/04/2013 12:29
@51.maitre Eolas-pays

En effet, il ni a pas non plus de sur-rémunération pour les fonctionnaires... ni d'octroi de mer !!!

51.Posté par maitre Eolas-pays le 27/04/2013 15:01
@ 46. égalité pour tous

vous avez sans doute remarqué qu'à Mézières dans les Ardennes, il n'y a ni panier Jego, ni panier Cospar, ni panier Lurel.

50.Posté par égalité pour tous le 27/04/2013 12:21
@45.maître Eolas-pays

Quand vous lisez l'article en entier,vous vous apercevez que cet article relate la vie d'un sapeur pompier d'une petite ville située à Mézières dans les Ardennes,qui ne se plaint absolument pas de son sort....

A méditer pour les adeptes du toujours plus !!!

49.Posté par maitre Eolas-pays le 27/04/2013 07:51
Compenser une prime illégale par une prime légale , c'est continuer à verser la prime illégale.

bien sur que non, mais c'est vrai que le mieux serait l'augmentation du salaire de base.

On se souvient aussi, de ce "engrais à base de residu d'elevage" de Sarkozy qui allait se faire filmer à chaque enterrement de pompier alors que dans le meme temps cet autre "engrais à base de residu d'elevage" de Fillon leur envoyait les CRS parce qu'il leur refusait le statut de métier à risque.

48.Posté par Dignité le 27/04/2013 07:05
@ post 43

Votre argumentaire ne tient pas la route sur le plan juridique.

Compenser une prime illégale par une prime légale , c'est continuer à verser la prime illégale.

Imaginez que votre employeur vous verse de manière indue une prime à laquelle vous n'avez pas droit
Il découvre son erreur quelque temps après et vous en réclame le remboursement. Vous ne pouvez pas mettre en avant une baisse de votre pouvoir d'achat pour l'en empêcher et surtout en lui disant trouvez moi une autre prime légale cette fois-ci ou augmentez mon salaire en compensation.

47.Posté par Cospar le 26/04/2013 21:07
Paul Junot, se prend pour maitre Eolas en se la petant avec son unique argument de l'illegalité:on dirait les vieux cons qui ressortent la loi d'interdiction de pantalon aux femmes en 1724 sous pretexte qu'elle n'a jamais ete abrogé.


surtout Il fait du hors sujet puisque la négociation a convenu de remplacer l'illegalité par des primes legales pour maintenir le pouvoir d'achat. Pourtant dans le panier Jego, la morue etait en promotion et contient beaucoup de phosphore pour les neurones.

46.Posté par Paul JUNOT le 26/04/2013 20:19
Cospar les vrais parasites d'une société sont ceux qui veulent s'attribuer des primes indexées illégales sur le dos des contribuables et qui ont la honte en se cachant quand ils écrivent. Voilà le vrai parasite de la société
Si il y a une ligne de conduite que nous devons tenir, c'est de ne pas faire aux autres ce que l'on ne voudrait pas que les autres nous fassent. Cospar serait-il d'accord qu'on prenne une partie de son salaire (les impôts qu'il paie) pour payer une indexation illégale ? Imposture et malhonnêteté caractérisent ce cospar

45.Posté par Cospar le 26/04/2013 19:40
jusqu'a ce que le colonel imposteur ne débarque avec sa jurisprudence, personne ne contestait le niveau de rémunération des pompiers. Ils ont galeré pour se faire payer leurs heures sup et tout le monde saluait leur engagement dans les incendies du maido. Pourtant, ils emmargent pas à 6000 euros comme les pistonnés des sem, les remoras de la politique (hein ndldlp?) et ne participent aux record d'ISF de la commune de Ste Marie.

Et là, subitement les parasites de droite et leur serviteur de la CFTC (il manque l'unsa et la cfdt, c'est auss leur style) font leu numero indécent de la pédagogie de la baisse des salaires sur fond de panier lurel. minables jusqu’à la moelle.

44.Posté par Paul JUNOT le 26/04/2013 18:59
Hey les gars , dés lors qu'il s'agit d'argent vous perdez la tête ou quoi ? JUNOT n'a jamais défendu des personnes en tant que tel dans l'affaire ARAST, mais tout simplement une cause qui s'appelait justice. C'est de cela qu'il s'agissait dans ce combat. Laquelle injustice concernait des centaines de personnes.
Aujourd'hui en l'espèce la Justice n'est pas du coté de ceux qui réclame la légalisation (par l'augmentation du montant de la prime) d'une indexation qui ne repose sur aucune base légale. La Justice est du coté des contribuables qui demandent que leur argent soit utilisé à bon escient pour l'intérêt général. Quoi de plus normal en période de crise ? Et puis tout ceux s'ils étaient vraiment sûr de leur bon droit pourquoi se cachent-ils derrière des pseudos? Les pompiers ont eu un pouvoir d'achat artificiellement gonflé pendant des années au détriment d'un certain nombre de réunionnais qui en étaient les payeurs. Est ce cela la solidarité : contourner la loi avec l'argent des autres pour gonfler artificiellement le pouvoir d'acaht de certains? La lutte COSPAR c'était c'était un combat pour répartir de façon plus équitable les richesses produites par l'entreprise , c'est à dire par les salariés eux même. Je suis vraiment surpris de cette grande confusion mentale qui touchent certains dés lors qu'il s'agit d'argent qu'il ne leur appartient même pas, alors que la richesse d'une entreprise privée est fabriquée par ses salariés. Alors que ce serait au peuple de se plaindre d'avoir été victime de cette erreur , on voit les profiteurs de cette erreur se transformer en victime parce qu'ils en redemandent ce qui ne leur appartient pas. Que les politiques fassent preuve de responsabilité une bonne fis par toute. Bien à vous tous

43.Posté par RAZLEBOL le 26/04/2013 16:39
ENFIN UN ÉLU DU PEUPLE RESPONSABLE DES DENIERS PUBLIC SPÉCIMEN RARE DE NOS JOURS BRAVO TENEZ BON IL FAUT DE LA FERMETÉ.

42.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/04/2013 14:51
30. pour sylvain.

les extraits cités renvoient clairement pour certains d'entre eux, à une faute commise par l'administration.

par ailleurs, je rappelle les responsabilités de l'ordonnateur et du comptable public en matière de validité des sommes versées.

la décision ici prise par les incompétents notoires élus du CA, démontre que l'on a voulu éluder ces responsabilités et tout le bordel juridique qui en aurait résulter.

il est temps que le préfet fasse également son boulot, ainsi que le TPG afin pour ce dernier, de mettre de l'ordre au niveau des comptables publics.

on ne s'assied pas sur 6 millions d'euros de la sorte, quand on peine à accompagner les politiques de solidarité mise en place par le gouvernement.

41.Posté par tec tec le 26/04/2013 14:13
si on regarde la loi, et rien que la loi :

les pompiers n'ont pas le droit à l'indexation --> hors la loi
les pompiers ont droit à des primes --> legal

si je me trompe, dites le moi.

Donc, dans ma logique de piaf :
- pourquoi accepter l'effacement de la dette généré par des versements illégaux
- et ne pas accepter les primes "compensatrices", qui seraient légales, elles ???

Je veux qu'on m'explique sur la loi et rien que la loi. Après, la morale, c'est autre chose.

40.Posté par Le Taliban. le 26/04/2013 13:18
Dans le privé, quand il a trop perçu sur le salaire, on retient le mois suivant sans avertissement.On voit vraiment de l'Assistanat pour trop perçu.
De toute façon,on veut l'argent du beurre,le beurre la crémière et la Présidente.
Bonne Année!!!
Bon feux.

39.Posté par mafia politique ... le 26/04/2013 12:33
Personne ne soutient également les personnels d'EDF et des centrales privées des POM dans leur demande de sur-rémunération, et pourtant la loi existe bien ! le dossier traine toujours au Conseil d'Etat ! à l'époque nassima dindar, paul vergès et le victorin lurel avaient appuyé et reconnu que cette demande était légitime ! écrits à l'appui !!! alé comprendre ...

38.Posté par spp le 26/04/2013 12:24
petit exemple d'un SDIS de métropole:

"Actuellement Sergent SPP en Haute-Savoie je cherche un échange avec le 77, 91 ou 44.
Pour info avantages du SDIS 74 : logement (1897h/an), 13ème mois, IHTS, heures de travail de nuit décomptées, COS avec tickets resto."

à méditer

37.Posté par eric le 26/04/2013 12:11
quelle solidarité entre réunionnais!
quand il y a eu le COSPAR, je n'etais concerné, et pourtant, j'y etais. en solidarité avec le privé.
aujourd'hui nous bataille pour not pouvoir d'achat, et personne pour nous soutenir! Bravo les gars!
tant qu'on sera dans cette mentalité, les politiques de la réunion ont encore de beaux jours devant eux!
message a mme dindar: vous avez fait voté un budget deficitaire au département, vous avez besoin d'agent pour vos promesses de contrats d'avenir, qui, malgré ce que vous avez annoncé, ne sont pas budgetisés. moi je suis un pompier professionnel, j'ai passé le concours et ne doit rien à aucun politique, aujourd'hui vous nous trainez dans la boue, mais sachez que, la roue tourne!! merci pour votre soutient mme la présidente

36.Posté par cospar le 26/04/2013 11:34
27.Posté par nicolas de launay de la perriere

=> la parfaite illustration de la bureaucratie de droite

35.Posté par pat974 le 26/04/2013 10:42 (depuis mobile)
Sans rajouter de l'huile sur le feu. N'y avait-il pas deja un probleme sur la comptabilisation des heures effectuees qu'ils appellent heures supplementaire et le paiement des gardes non effectuees.
A cause de recession, et de se grand foutoir de la gestion des deniers verse par l'etat et le CG.
Un audit s'impose pour plus de transparence sur les primes et indemnites et fonctionnement du SDIS974.
Maintenant, cette affaire devait etre connu de tous et malheureusement devoile par le colonel Vand...le nettoyeur Pour cause de BB dans le dos. Il a voulu mettre en place une ou des methode a l'image des SDIS de France.Mais comment comprendre et lutter contre des acquis locaux.En l'espece, cela lui aura coute juridiquement son poste.
Et qui parlera des nervis ici soutenu politiquement de droite comme de gauche.

34.Posté par Sylvain Liotard le 26/04/2013 10:28
Nicolas, vos jurisprudences s'appliquent à des fonctionnaires ayant fraudé volontairement l'administration.

Elles ne concernent pas cette situation, ou c'est l'adminitration qui a commis une erreur dont personnellement je n'étais pas au courant : aucun des directeurs n'a semblé vouloir avertir les élus du probleme.

33.Posté par mi le 26/04/2013 09:35
oté i parle pu du remboursement là ; lé réglé ça ; là i concerne la prime à mettre en place pour compenser le manque à gagner (prime du pouvoir d'achat); c'est vrai i revient à la même chose mais légalement cette fois. en tout cas si les pompiers gagnent gain de cause, tant mieux po zot .. quand il s'agit de salaires et annexes à la Réunion, le peuple réunionnais devrait plus solidaire et non polémiquer, quelle que soit la catégorie professionnelle.

32.Posté par yabos le 26/04/2013 09:24
Mme Dindar a tout à fait raison dans cette affaire et elle joue la prudence. Il faut consulter les services compétents : Trésorerie, Préfet, chambre des comptes avant d'appliquer des promesses démagogiques de certains élus plus intéressés par leur avenir politique que de l'intérêt public et le respect des règles financières. Bravo Mme Dindar soyez ferme et ne vous laissez pas faire.

31.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/04/2013 08:43
http://www.naudrh.com/article-6402332.html


Que faire en cas de versement de rémunération indue à un fonctionnaire ?



La réponse à cette question est donnée par les jurisprudences suivantes :



CAA Paris 95PA03870 M. F. :

Un agent qui a perçu un traitement dont il connaissait le caractère indu ne peut prétendre qu'il a subi un préjudice du fait de l'émission d'un ordre de reversement.

CE 162222 M. Donque :

Un agent qui a perçu irrégulièrement une indemnisation à plein traitement alors qu'il aurait dû percevoir seulement un demi-traitement doit rembourser l'administration. Celle-ci a commis une faute de nature à engager sa responsabilité et à justifier une indemnisation de l'agent. Toutefois, le requérant porte une part de responsabilité dans le préjudice qu'il a subi dès lors qu'il lui appartenait, compte tenu de l'irrégularité d'une partie des versements dont il bénéficiait de prendre les précautions appropriées en vue du remboursement des sommes indûment perçues. Le juge a estimé qu'une indemnité correspondant à 60 % du montant des titres de perception émis à son encontre par l'Etat constituait une juste réparation du préjudice compte tenu de l'état psychologique du requérant à cette période.

CE 151877 M. Doubre :

En cas de versement de remunérations indues au fonctionnaire, celui-ci est tenu de rembourser, le versement d'un trop-perçu constituant une décision pécuniaire non créatrice de droits. Mais un trop-perçu est lié à une faute de l'administration, ainsi s'il est de bonne foi , l'intéressé peut réclamer une indemnité. Celle-ci ne couvre généralement pas la totalité du montant du reversement (en moyenne 40% de la somme). En l'espèce, le Conseil d'Etat a fixé l'indemnité à 30000 F pour un remboursement de 91239 F, soit 30% compte tenu du niveau de qualification de l'agent.

CE 116867 M. Vuillecard :

L'administration était tenue de suspendre le versement d'une indemnité attribuée irrégulièrement à un agent. En l'espèce, il s'agissait d'une indemnité complémentaire destinée à compenser un changement d'affectation entraînant une baisse de rémunération. Cette attribution irrégulière ne créait aucun droit au profit de l'agent. Si la responsabilité de l'administration peut être engagée pour faute, cette responsabilité a été suffisamment prise en compte en demandant à l'agent de reverser 48OOO f au lieu des 144000 qu'il avait indûment perçu.



CAA Nantes 90NT00456 Abbé c./ Ville de Dinard :

En cas de rémunération indûment versée à un agent, cette somme est retenue sur ses traitements et indemnités dans la limite de la portion saisissable fixée aux articles L 145-1 et R 145-1 du code du travail. Si la somme effectivement retenue excède cette part saisissable, la commune est tenue de rembourser l'agent la différence. Mais cette somme, étant donné son caractère indu, ne peut donner lieu à intérêts.

----------------------------------------------

que dire d'autre? virer le DRH du SDIS ? que les élus y siégeant démissionnent ?

Dura lex sed lex. que l'on ne fasse pas croire que les syndicalistes représentant les salariés du SDIS méconnaissaient cette situation qui arrangeait tout le monde, de celui qui validait les contrats et la paie jusqu'à tous ceux qui en ont tiré un profit.

à contrario, voilà un "bato fou" qu'il est plus que temps de reprendre en main.

L'exemplarité et la régularité en matière de gestion des deniers publics, certains savent ils de quoi il s'agit??!

30.Posté par lex le 26/04/2013 08:39
Il n ya a aucun accord à valider le conseil D état dit que les fonctionnaires dans une telle situation de doit rien rembourser : arrêt Ternon : Mme.DINDAR peut écrire tous les courriers du monde : elle peut cependant demander des comptes au service payeur qui applique illégalement des textes depuis des années. En faisant ainsi le service payeur et ceux qui calculent les payes et donc les heures sup de ce pompiers gaspillent "les sous de la République"" : il faut sanctionner ces personnes qui ont distribués pendant des années des sous aux pompiers illégalement : il y a faute lourde mme DINDAR il faut sanctionner mais attention quand on monte aux cocotiers il faut avoir les fe....es propres.

29.Posté par Laliee le 26/04/2013 08:39
J'ai vécu l’incendie de mon logement et heureusement que ses gens sont là! Les pompiers sont des personnes dévoués, avec un métier pénible, dangereux mais ils ont tout de même choisi d'être au service de la population. Pour ma part, c'est le salaire des élus, qui ne servent a rien, qui dorment ou jouent au scrabble durant les assemblées qui devraient être revu à la baisse!!! A commencer par celui de notre très chère présidente ....

28.Posté par Karl le 26/04/2013 08:06
2 élus qui se permettent de faire de gros cadeaux avec l'argent des contribuables. Irresponsables ou démagogues ?

27.Posté par Dignité le 26/04/2013 08:05
post 13

Votre civisme est à saluer.
Voilà que vous donnez raison à des gens qui ont bénéficié , de manière illégale, d'un droit ... auquel ils n'avaient pas droit.
Votre argumentaire relève d'un ordre qui est tout sauf rationnel est juridique.
Les conseillers généraux qui ont dit oui au protocole d'accord ont tenu essentiellement à calmer les pompiers... ils ont acheté la paix sociale.
S'ils étaient des élus sérieux, compétents et soucieux de l'Etat de droit et des finances publiques, ils auraient dû prendre l'attache d'un juriste pour prendre position. Ce dernier leur aurait fait un cours de droit administratif sur les décisions individuelles créatrices de droit. Ces décisions sont gouvernées par des principes clairs qui ne prévoient pas leur durée dans le temps dés lors que leur illégalité a été constatée.

Mme DINDAR a dû consulter son juriste qui lui a dit le droit en la matière. Car , les conseillers généraux qui ont dit oui aux pompiers ne signent pas le chèque. Le chèque est signé par Mme DINDAR . En signant une dépense publique dont l'illégalité a été portée à sa connaissance par les autorités concernées , celle-ci commet un délit qui pourrait lui valoir de la prison.

26.Posté par Tec tec le 26/04/2013 07:20 (depuis mobile)
on a là, la preuve que c'est bien Nassimah qui décide de tout et qui a le dernier mot, envers et contre les élus, tout comme dans l'affaire de l'Arast. Pour ceux qui en doutait encore. Elle décide seule, comme une grande. Elle doit donc assumer seule

25.Posté par nicolad de launay de la perriere le 26/04/2013 05:12
10

respecter.la loi et.rmboursez les.indus !!

24.Posté par bof le 26/04/2013 06:40
16.Posté par Interrogation

bien vu! on a pas entendu Paul Junot, ndldlp et Nassimah reclamer le moindre remboursement à cet imposteur qui s'etait pas gené pour depenser au dela de son salaire. C'est là qu'on mesure le fauxculisme de certains.

23.Posté par Olivier le 26/04/2013 04:36
Cet accord est un vrai scandale !

22.Posté par Réunionnaise scandalisée le 26/04/2013 06:30
Combien de temps allons nous supporter ces élu-e-s incompétents, démagogues, cumulards qui joue au monopoly avec l'argent des contribuables ???

Combien de gramounes retraités qui ont trimé dur toute leur vie pour toucher une retraite inférieure à 700 euro mensuel pourraient bénéficier d'une participation du CG dans une mutuelle décente pour se faire soigner avec cet argent versé indûment au SDIS ???

Combien d'aides ménagères loin d'être payée comme le personnel du SDIS pourraient aussi en bénéficier ???

21.Posté par Sapeurs pompiers le 26/04/2013 06:02
Solidarité SVP

A Paul Junot

Paul comment peux tu moucater les pompiers, autant que tu as bien défendu les ex arat, mais autant que je ne partage pas ton avis sur les pompiers, d'autant plus que ton syndicat est porteur de cette revendication.
Mon fils n'a pas compris ton parti pris contre ces syndicats. En tant que ex arast, je souhaiterai plutot que tu les aide et non critqué. Chacun son combat, reste à l'ecoute de ces pompiers, tu serais mieux à leur coté que d'etre a coté la présidente du conseil général que tu combattu pendant tout ce temps. Ne diffuser pas de message que tu risque de regretter, parce que c'est un dossier complexe. Les pompiers n'ont jamais d'avoir plus mais conserve leur pouvoir d'achat tout simplement.
A ceux qui ne connaissent rien de ce dossier s'abstiennent. Ce n'est pas le moment de diviser le monde du travail.
N'oubliez pas que les fonctionnaires font travailler bon nombre des ex arast aujourd'hui. Ils participent à l'economie de la reunion, ils cotisent pour payer les aident sociales que touchent les RMistes, alors de dieu, suavez plutot le monde pompiers que de verser des informations erronées.
Sans rancune Paul, allez les aider, c'est faux les arguments avancés par Nassimah.

20.Posté par Interrogation le 25/04/2013 22:49
Et le VANDEBEULQUE dans tout cela? il doit rire lui qui est la cause de tout non?
le porte parole de l'intersyndicale l'a dit ,lui ,que ce monsieur était la cause des problèmes des pompiers. Mme la présidente , ce monsieur , il va tout rembourser lui ? c'était un faux directeur non? lui , a bénéficié de nombreuses primes !!!!!!
pour vos pompiers il serait bien de le faire rembourser non? ce serait que justice. Et dites moi il est encore là? vous le payer à faire quoi? il vous a detruit lui , s'il est toujours là récupérez donc l'argent des contribuables qu'il a indument perçu et peut etre que les pompiers vont comprendre que vous êtes
vraiment juste.
Pensez aux réunionnais madame ceux là meme qui vous apportent leur voix aux élections.
Moi , je partage la colère des pompiers, , il ne fallait pas leur dire ok pour tout et vous raviser par la suite.peu-t-on vous faire confiance???

19.Posté par bof le 25/04/2013 22:05
7.Posté par ndldlp

en voila un bel exemple de bureaucrate de droite : une virgule dans un texte de 1860 pour justifier de baisser les salaires. pfff

Un contrat de travail c'est comme un contrat de vente: l'accord sur la chose et son prix. Lorsqu'il y en a un qui veut pas respecter l'accord ça s'appelle un trouduc , un fioneur.

18.Posté par sacsac le 25/04/2013 22:02
bonsoir
Dindar reste dedans , ou na raison , après tout moi dans le privé je n' ai pas de salaire indexé et je suis pas d'accord de payer les impots locaux pour indexer les pompiers,je dis meme par ces temps difficile
il faut que tous les salaires soient indéxés ou si non supprimer l' indexation pour tous les fonctionnaires et autres collectivités, si non moi je ne payerais plus mes impots locaux pour indexer les autres , attention à la révolution reunionnais

17.Posté par Citoyenne le 25/04/2013 21:42
Vous avez raison de vous révolter messieurs et mesdames les pompiers! L'erreur administrative ne vient pas de vous! Vous méritez votre salaire pour ce que vous faites au quotidien. Vous etes présents dans les moments de joie et de peines aux cotés de la population. Merci!
Pour ceux qui sont dans le privé et qui critiquent....Assez pleure dessus ! Au moins ils revendiquent leurs droits. Ce n'est pas comme vous qui vous cachez et refaites le monde entre midi et deux ou au diner et qui n'ose rien dire devant votre patron. Si vous estimez que vous n'etes pas bien dans le privé, faites comme eux, passez un concours, suivez des formations et faites leur boulot. Vous verrez si vous etes capable!!! Et pour madame Nassimah, occupez vous plutot du surnombre de colonel et autres gradés de l'ile.
Vous seriez content, messieurs et mesdames du privé si on vous enlevai une partie de votre salaire sous prétexte qu'il y a eu une erreur? Pas si sur!
Je suis bien contente d'etre salarié du privé. Chacun son métier, chacun son combat! Laissez les mener les leur. Votre tour viendra, pour revendiquer vos droits! Si vous osez!!!!!!

16.Posté par noe974 le 25/04/2013 21:25
Bon ! elle a raison ! un salaire touché en plus doit être remboursé ....
Il faut trouver les solutions adéquates ...
Soit pas de salaire pendant quelques mois pour tout éponger ... (la meilleure solution) soit remboursement en plusieurs mensualités !
Quand il n'y a pas de feux , que font nos valeureux pompiers ? ....pour mériter un salaire ?
Ils doivent être payés à chaque incendie éteint ...

15.Posté par Gladiator le 25/04/2013 21:23
Aux festoyeurs sur les tombes je vous pose la question? On vous enlève 150eurons net d'un mois à l'autre et vous êtes satisfaits? Hein Junot?alors que vous n'avez rien demandé, certainement pas d toucher + Que le droit. Qui a payer en trop? À lui ou à elle de rembourser!!! On est pas l'arast ! pas de ménagères de 50ans! Attention! Plus a perdre qu'à gagner dans cette affaire....

14.Posté par Sapeurs pompiers le 25/04/2013 21:20
Coup théatre, la présidente du SDIS vient de discrédité l'ensemble des élus présents hier à la CASDIS. Nous avons pas l'intention de nous laisser faire par des charognards comme MANI et POUNY qui ont refusé de signer le protocole d'accord.
Ensemble, il faut nous réunir dés demain devant le SDIS pour nous faire respecter.
Aux collègues, rejoignons l'ensemble des syndicats qui nous ont défendus devant le SDIS dès demain matin Vendredi.

Messieurs les élus, qu'allez vous faire devant cet affront? La presse en a été temoin
Respectez les personnes qui sont là pour vous sauver.

13.Posté par Pat 974 le 25/04/2013 21:16
pat974
Il y en a qui marche vraiment sur la tête dans ce comité. L'ensemble de ses élus, jouent trop facilement avec l'argent des contribuables. Et dire que c'est nous qui les avons mis là. Plus jamais ça.........en 2014

12.Posté par pour le plaisir le 25/04/2013 20:34
Elle ferait mieux de défendre l’intérêt de ces administrés:
Madame DINDAR, le département est déjà sans le sous, faut il donc que les maigres recettes résiduelles soient allouées en priorité à la continuité d'une escroquerie du peuple au prétexte d'une erreur administrative ou bien au règlement du RSA et aux plus démunis dont on serait en droit de s’inquiéter pour l'avenir de leur misère????

11.Posté par ndldlp le 25/04/2013 20:33 (depuis mobile)
qu ils fassent greves. pour un juste motif ils auront.le.soutien de la.population. pour le cas ici present, la population.sera contre.

10.Posté par St joseph le 25/04/2013 20:33 (depuis mobile)
Nous dans le privé on fait pas grève pour un oui ou pour un non!!il on trop perçu c normal qu il rembourse! Bienvenu dans le vrai monde du travail le gars

9.Posté par Candide le 25/04/2013 20:33
Les pompiers devraient déjà être bien content qu'on ne leur demande pas de rembourser des sommes indument perçues. Et si les élus avaient un peu plus de cou...es, ils n'auraient surement pas proposé de compenser la différence par de nouvelles primes. Mais c'est vrai qu'il est plus facile d'être lâche et généreux avec l'argent des autres.

8.Posté par Cospar le 25/04/2013 20:23
C'est Junot qui va doit content. Nassimah reprend son argumentaire à 2 roupies desindexées

7.Posté par M le 25/04/2013 20:22
hé oui pour une fois elle a bien raison.
Pour moi, c'est comme si on instaurerait le manque à gagner de façon légale ! donc les pompiers ne perdent rien au final ! grâce à nos impôts ?
soit disant le CG n'a plus d'argent ! cette histoire est folle !
l'Arast méritait aussi autant d'attentions : quelle tristesse...

6.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 25/04/2013 20:21
Mais qu'est ce que vous attendez pour mettre Nassimah DINDAR DEHORS, elle est incapable de diriger quoique ce soit, grande gueule........et incompétente, à l'approche des élections elle se montre et
ne fait que de belles promesses qui restent sans effet.........on a pas besoin de gens comme cela sur l
'ile de la Réunion, on va vous aider à dégager tout ce petit monde
Son revirement ne nous surprends pas.....elle a toujours été comme cela

5.Posté par Réunionnais le 25/04/2013 20:17
alé goute ali dan baba ester

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales