Social

Citroën: Une quarantaine de salariés en grève illimitée


Citroën: Une quarantaine de salariés en grève illimitée
Depuis jeudi après-midi, les salariés de l'entreprise Citroën sont en grève. À l'appel du syndicat CGTR-CMR ils protestent contre les méthodes de la direction. En effet, deux salariés sont "victimes" d'acharnement et sont visés par des mises à pied disciplinaire. La CGTR-CMR parle de "répression syndicale" de la part de la direction.

Encore en grève et déterminés, les salariés de Citroën n'entendent pas baisser les bras. Ils protestent devant les concessions du Port, Saint-Denis et Saint-Pierre, pour dénoncer les méthodes de la direction. "Notre direction adopte une politique de répression, de discrimination, de harcèlement envers les salariés grévistes, des sanctions disciplinaires fusent à l'encontre des représentants du personnel et des salariés ayant une carte syndicale (CGTR-CMR) et ayant participé au conflit de 2012", explique Eric Dorval, secrétaire général de la CGTR-CMR.

En tout, une quarantaine de salariés sont en grève devant les entrées des différentes concessions de la marque. Une décision qui fait suite à la mise à pied d'un salarié accusé d'avoir endommagé un véhicule client. Mais un autre salarié est dans le viseur de la direction. Un conseil de discipline doit se tenir cet après-midi sur le Port. Le salarié incriminé est accusé d'avoir proféré des "paroles déplacées" à un chef d'atelier à la concession de la Rivière des Galets.

Seul point positif, les NAO (Négociations annuelles obligatoires) doivent se tenir vendredi après-midi. La direction a décidé de les ouvrir après le dépôt d'un courrier du syndicat auprès du ministre Michel Sapin (en visite la semaine dernière dans notre île ndlr). Mais pas question de mettre fin au mouvement tant que les sanctions infligées aux deux salariés ne seront pas levées.

Une opération escargot devrait être organisée dans le Chaudron en fin de matinée.

Citroën: Une quarantaine de salariés en grève illimitée
Mardi 19 Novembre 2013 - 11:39
Lu 1217 fois




1.Posté par Ahmed le 19/11/2013 11:42
Et encore la CGTR, dès qu'on veut les mettre au boulot, une petite gréve... Par contre pour se payer des factures de téléphones et faire prendre en charge le salaire de ses adhérents par une entreprise en échange de la "paix sociale", là on est fort mais pour bosser il n'y a plus personne. Ils vont juste réussir à couler la boite et après ils viendront pleurer donne ànou travail!!!

2.Posté par mon Péi le 19/11/2013 12:06
Ça devient répétitif à CFAO, que l'on mette à la porte ces patrons maçonniques...

3.Posté par ZembroKaf le 19/11/2013 13:58
Si ils (CGTR-CMR) sont en gréve...comment ils réparer la DS4 de la CGTR !!!
C'est un syndicat "briseur" d'entreprise...j'en fait les frais en tant que salarié...merci Yvan t'es un "grand chef".

4.Posté par David Asmodee le 19/11/2013 17:29
Et encore la CGTR, dès qu'on veut les mettre au boulot, une petite gréve... Par contre pour se payer des factures de téléphones et faire prendre en charge le salaire de ses adhérents par une entreprise en échange de la "paix sociale", là on est fort mais pour bosser il n'y a plus personne. Ils vont juste réussir à couler la boite et après ils viendront pleurer donne ànou travail!!!


Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à penser comme ça.Mais tant qu'il y aura des blaireaux pour payer les cotisations pour que le Kamarade puisse s'acheter sa Rolex, son MontBlanc, sa berline toutesoptionsboiteautocuir, il y aura de la merde dans les entreprises.

La grève d'aujourd'hui est le chômage de demain.

5.Posté par Docker le 19/11/2013 21:12
Non Non messieurs confondez pas CGTR et CGT Réunion CMR... Nous a la CGTR on ne se mêle pas de sa,, car la CGT Réunion sont des anti de la CGTR... Donc ne nous mêlez pas à sa merci..

6.Posté par David Asmodee le 20/11/2013 11:59
@post 5

Syndicaliste lé kom poule blanc ; i mange le ki un et l'autre....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales