Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – Octroi de mer : « 2022 peut-être une année de vérité »

Profitant de la présentation ce mercredi du Plan de mandature de la Région, le premier vice-président en charge des finances, Patrick Lebreton, en a profité pour dévoiler la méthode qui allait être mise en place par la majorité régionale concernant la gestion budgétaire de la collectivité. "Nous voulons dépenser mieux mais moins", assure le maire de Saint-Joseph qui veut profiter de cette année 2022 pour revoir certains dispositifs comme l'octroi de mer. "Il est important de faire une étape-vérité en toilettant cette recette pour qu'elle ne soit pas une fausse recette dans un certain nombre de domaines", indique-t-il.

Ecrit par 25097 – le mercredi 26 janvier 2022 à 18H29

Comme rappelé par Patrick Lebreton, « il y a des taux depuis 40 ans qui s’appliquent sur certaines marchandises qui ne sont plus du tout efficaces et qu’il faudrait soit annuler soit ajuster ». Si la question de la révision de l’octroi de mer ne date pas d’hier, Patrick Lebreton assure que la nouvelle majorité régionale souhaite « aller au bout » de ce processus.

Outre le « toilettage » de cette taxe, cette année 2022 va aussi correspondre à la mise en route ou au redéploiement d’un certain nombre de moyens stratégiques. À commencer par le schéma régional de développement économique, de l’innovation et de l’internationalisation (SRDEII) ou le Programme européen opérationnel (POE) 2021-2027 qui sera enclenché mi-2022, précise Patrick Lebreton.

La continuité territoriale maintenue

Sur la question de la souveraineté alimentaire de l’île, le maire de Saint-Joseph annonce dans le courant de l’année la tenue des « Assises de l’alimentation ». L’occasion pour le M. Finances de la Région de rappeler que dans toutes les régions françaises, l’agriculture est une compétence régionale, contrairement à La Réunion où c’est le Département qui a la mainmise sur cette thématique. Il appelle à la tenue d’une conférence territoriale de l’action publique afin de « clarifier les choses » et voir « ce que nous pourrions faire en cohérence pour pouvoir développer demain ». « Après ce sera en accord : nous avons choisi avec le Département de travailler dans une logique d’apaisement », tempère Patrick Lebreton.
 

Huguette Bello présente son programme de mandature et égratigne l’équipe sortante

Si la question de la continuité territoriale n’a pas été détaillée lors de la présentation de ce Plan de mandature, Patrick Lebreton l’assure, cela sera bien le cas lors du vote du budget de la collectivité attendu en mars prochain. Et il tient déjà à balayer les doutes sur un possible désengagement de la Région à ce sujet : « Nous ne voulons pas abandonner la continuité territoriale (…) Ce sera un temps fort du vote du budget. Les Réunionnais y sont attachés, c’est une bonne mesure sauf qu’il y avait des déviances dans sa conduite et sa gestion », argue-t-il.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Raphaël Glucksmann à La Réunion : Pour une Europe « de la solidarité »

La famille socialiste réunie au grand complet ce samedi lors du meeting de Raphaël Glucksmann à la Nordev. Plus de 2.000 personnes ont en effet assisté au grand oral du leader de Place Publique, également chef de file du Parti socialiste à l’occasion des élections européennes. Ce dernier a exposé sa vision ambitieuse pour l’avenir de l’Europe et son engagement en faveur d’une société « plus juste et équitable », notamment à La Réunion. (Photos : © Pierre Marchal / Anakaopress)

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.