Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – La crise a provoqué une réflexion sur « la place de l’homme dans la nature » selon Bérangère Abba

Cette troisième journée de visite ministérielle est placée sous le signe de l'environnement. La secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité, Bérangère Abba, est arrivée à La Réunion et complètera la visite ministérielle entamée dimanche dernier. A l'occasion d'une sortie en mer à la découverte de la Réserve marine, elle s'est exprimée sur ce thème.

Ecrit par Aurélie Hoarau – le mercredi 19 août 2020 à 12H57

Après une visite des personnels engagés dans les opérations de lutte contre la pollution à Maurice, en présence du ministre des Outre-mer, Bérangère Abba s’est rendue au port de Saint-Gilles pour un tour en bateau avec les personnels de la Réserve marine.

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique a apprécié le point de vue du bateau, « imprenable », et d’être « au plus près du quotidien des équipes ». Elle a insisté sur la nécessité pour tous les acteurs de participer à la préservation de la biodiversité, assurant que la conscience des enjeux est vive, désormais, particulièrement depuis la crise sanitaire, qui a provoqué une réflexion générale quant à « la place de l’homme et de ses activités dans la nature ».

Interrogée sur les difficultés de cohabitation entre la réserve et les pêcheurs, notamment, elle a insisté sur « les équilibres à trouver, pour que chacun trouve sa place dans son environnement ». Quant à la crise requins, la secrétaire d’Etat a répondu que le dialogue est important, les échanges sont nombreux, et que les moyens mis à disposition des communes pour sécuriser les plages ne sont pas tous employés, appelant les élus à les solliciter. Elle n’a pas souhaité se positionner quant à la pêche des requins, estimant que ce sont les experts qui doivent éclairer le choix des pouvoirs publics.

Si la secrétaire d’Etat a insisté sur la nécessité de préserver la biodiversité et de lever des fonds à cet effet, elle n’a fait aucune annonce chiffrée, les annonces seront faites ultérieurement par le gouvernement. Sa visite était, selon elle, l’occasion de consulter les différents acteurs locaux, et ainsi déterminer besoins, attentes et moyens actuels, afin de hiérarchiser et aider à la décision gouvernementale, dans le cadre du plan de relance.

La maire de Saint-Paul Huguette Bello n’a pas souhaité participer à la virée en mer, estimant qu’une simple sortie était insuffisante face aux enjeux. Elle y aurait préféré des séances de travail. Interrogée sur l’absence d’Huguette Bello, Bérangère Abba a assuré que, hors caméra, « on a toujours su discuter sur le fond », à l’Assemblée nationale.
 

Cet après-midi, le ministre et la secrétaire d’Etat se verront présenter un chantier de lutte contre les espèces exotiques envahissantes aux Makes (Saint-Louis) avant de découvrir la reconstitution d’une plage de ponte à l’Etang-Salé.
 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique