Revenir à la rubrique : Faits divers

Vidéo – Jean-Paul Virapoullé relaxé des faits de prise illégale d’intérêts

Jean-Paul Virapoullé, ancien maire de Saint-André a été relaxé des faits de prise illégale d’intérêts. Le procureur avait requis 50.000 euros d’amende. Son avocat, Me Jean-Jacques Morel a accueilli le verdict en l’absence de son client.

Ecrit par Régis Labrousse - Soe Hitchon – le vendredi 28 août 2020 à 08H09

Jean-Paul Virapoullé a dit au revoir au poste de maire ainsi qu’aux soucis qui vont avec. Le Saint-Andréen de 76 ans a été relaxé des faits de prise illégale d’intérêts. 
 
Pour rappel, il était impliqué dans l’achat de la case « Moutien » par la mairie en 2019. Il est alors encore maire de Saint-André et la maison appartient à sa cousine. Selon Joé Bédier, conseiller municipal à l’époque – aujourd’hui maire à son tour – , la maison ne devait être vendue aux enchères qu’à 630.000 euros. Mais elle a été vendue à 1,4 million.

Pour Jean-Paul Virapoullé, les liens de parenté ne justifient pas une prise illégale d’intérêts. Il s’agirait de cousins au 5e degré avec qui il n’a pas de contact : « On ne se fréquente pas, on n’a pas les mêmes valeurs, à aucun moment j’ai voulu lui rendre service ». Et le bénéfice de la vente serait limité ; les dettes à combler étant importantes.  

De plus, la mairie n’aurait pas été prioritaire dans cette vente et le prix aurait été validé par l’Etablissement public foncier de la Réunion. Mais des mails impliquant l’ancien maire dans les négociations de prix au m2 et courriers avaient interpellé le président d’audience, Bernard Molié. « Vous êtes un vieux routier, un renard rusé », avait affirmé le président. « Il n’y a pas beaucoup d’éléments à charge dans ce dossier, mais ce courrier de 2018 (courrier d’offre d’achat du 13 décembre 2018 adressé à son cousin pour un montant de 1,454 million d’euros, ndlr),pourquoi vous apparaissez sur ce courrier en tant que maire? » – « Une erreur d’appréciation en prenant acte de la photocopie du courrier »,  avait avoué Jean-Paul Virapoullé.

Les arguments de la défense ont été retenus. Jean-Paul Virapoullé a été relaxé. « Aujourd’hui il sort blanchi de tous soupçons dans ce dossier », se satisfait son conseil Me Jean-Jacques Morel. 

 

 

Si la constitution de partie civile d’AntiCor a été reçue, le tribunal a considéré que l’infraction au regard de la prévention n’est pas constituée. Maitre Jérome Maillot, conseil de l’association, s’en « remet à la sagesse du parquet de faire appel dans ce dossier ». 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme victime d’attouchements dans une piscine municipale

Un homme comparaissait le 17 mai dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour des faits d’agression sexuelle. Sur proposition du parquet, la victime a accepté de correctionnaliser cette affaire qui était, au départ, ouverte pour des faits criminels de viol. Il a été reconnu coupable ce vendredi et condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Plaine des Cafres : Un impressionnant incendie ravage une maison abandonnée

Un impressionnant incendie s’est déclaré ce vendredi après-midi à la Plaine des Cafres dans le centre-ville du 23e km, à proximité des locaux de la PMI, non loin de la caserne des pompiers.
L’intervention est toujours en cours dans cette maison abandonnée, l’ancien dortoir des filles du foyer Marie Poittevin.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.