Revenir à la rubrique : Politique

« Veillons au maintien de la cohésion et de la solidarité réunionnaises avant tout »

Cyrille Melchior réagit aux résultats des législatives. "J'attire l'attention de tous, sur la nécessité de travailler de concert dans l'intérêt de La Réunion, car les défis qui nous attendent sont immenses", exprime le président du Département.

Ecrit par N.P. – le dimanche 07 juillet 2024 à 21H52
Cyrille Melchior, président du Département de La Réunion

« La démocratie s’est exprimée ce 7 juillet 2024 dans le cadre des législatives anticipées. Le taux de participation record enregistré ce jour illustre l’intérêt que les citoyens ont porté pour cette élection. J’adresse mes félicitations aux candidats que les Réunionnais ont choisis, pour porter leur voix au sein de l’Assemblée nationale.

J’attire l’attention de tous, sur la nécessité de travailler de concert dans l’intérêt de La Réunion, car les défis qui nous attendent sont immenses.

Il est tout aussi important de maintenir coûte que coûte, la cohésion et la solidarité aussi bien sur le plan national qu’à l’échelle locale, tout en poursuivant les efforts que nous avons engagés dans divers domaines tels que l’accompagnement des plus fragiles (notamment en matière de rattrapage des structures d’accueil des personnes âgées et des personnes en situation de handicap) ; la lutte contre la cherté de la vie et la précarité ; l’accompagnement de notre jeunesse via l’insertion et l’éducation ; le soutien au tissu économique local ; la lutte contre les violences intrafamiliales ou encore les efforts déployés en faveur de l’agriculture et de l’habitat. Les Réunionnais doivent pouvoir compter sur le soutien des députés pour les défendre et faire avancer ces projets, en partenariat avec toutes les collectivités de l’île.

Je veillerai, pour ma part, à ce que les futurs ministres entendent et comprennent nos priorités.

Je profite de cette tribune pour réaffirmer ma position en faveur de la construction d’une droite rénovée et élargie. Je réitère qu’il est urgent de répondre aux attentes de la population exprimées lors de ces élections, en proposant un projet fédérateur fidèle aux valeurs du gaullisme. Que cette nouvelle droite inclusive et renouvelée soit capable de porter des projets ambitieux pour La Réunion à l’horizon 2030 ».

Cyrille MELCHIOR

Président du Conseil départemental de La Réunion

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Manifestation devant le siège du PS à Ivry

Le conseil national du Parti socialiste se tient actuellement à Ivry où les dirigeants doivent étudier la candidature d’Huguette Bello au poste de Première ministre proposée par le PCF et soutenue par la LFI. Le PS a son propre candidat, Olivier Faure. Plusieurs sections du Nouveau Front populaire se mobilisent devant les grilles du siège socialiste ce samedi après-midi pour militer en faveur d’un consensus autour du nom de la présidente de la Région Réunion.

Pierrot Dupuy : « Pourquoi la désignation d’Huguette Bello comme Première ministre est peu probable »

Suite à l’annonce de la candidature d’Huguette Bello au poste de Première ministre par le Parti communiste français, la sphère médiatique nationale s’est rapidement emballée autour de la présidente de la Région Réunion. Pierrot Dupuy explique pourquoi cette candidature a peu de chances d’aboutir, tant en raison des enjeux de la Gauche au niveau national que des dynamiques locales.

Huguette Bello : Combats politiques et événements médiatiques

La présidente de la Région Réunion est pressentie pour devenir Première ministre. Cette proposition formulée par le Parti communiste français prend devient de plus en plus sérieuse grâce au soutien de Jean-Luc Mélenchon, fondateur de La France Insoumise et l’accord d’Europe Ecologie-Les Verts. Le Parti socialiste doit se prononcer aujourd’hui sur le sujet. Devenir la cheffe du gouvernement couronnerait la carrière politique très riche d’Huguette Bello, figure emblématique de la gauche à La Réunion.