Revenir à la rubrique : Faits divers

Un marin pêcheur réunionnais hélitreuillé en haute mer pour être évacué vers l’hôpital de Saint Denis

Le mardi 23 février 2021 à 16h45, le CROSS est alerté par le navire de pêche AR LETOAD, palangrier de 13 mètres basé au Port, de la dégradation inquiétante de la santé de l’un des membres de son équipage. Le navire se trouve alors à quelques 75 milles nautiques (140 km) de La Réunion. Le […]

Ecrit par Nicolas Payet – le jeudi 25 février 2021 à 11H09

Le mardi 23 février 2021 à 16h45, le CROSS est alerté par le navire de pêche AR LETOAD, palangrier de 13 mètres basé au Port, de la dégradation inquiétante de la santé de l’un des membres de son équipage. Le navire se trouve alors à quelques 75 milles nautiques (140 km) de La Réunion.

Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer (CROSS) met aussitôt le navire en relation avec un médecin du centre de consultation médicale maritime (CCMM – service à compétence nationale basé à l’hôpital Purpan de Toulouse), qui préconise l’évacuation du marin vers un hôpital dans les meilleurs délais.

Le navire de pêche se situant alors à près de dix heures de navigation de La Réunion, et hors de portée d’un hélicoptère, le CROSS demande au navire de commerce SSI INVINCIBLE II, un vraquier de 200 mètres battant pavillon des Iles Marshall, de se dérouter vers la position de l’AR LETOAD pour évaluer la faisabilité d’un transfert du patient à son bord.

A 21h30, le marin est transféré avec succès à bord du vraquier, où il reçoit les premiers soins. Un rendez-vous est alors organisé avec l’hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie (SAG), à environ 20 milles nautiques (40 km) à l’ouest de La Réunion, à bord duquel prendront place un médecin du SAMU, ainsi que des sauveteurs du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et de la brigade nautique côtière (BNC) de gendarmerie.

Le marin sera finalement hélitreuillé avec succès aux alentours de 01h00 du matin, puis acheminé vers le centre hospitalier de Saint-Denis.

Cette issue favorable est une nouvelle illustration des liens de solidarité qui unissent les marins de toutes nationalités. Elle est aussi le fruit de la collaboration étroite entre le CROSS, la gendarmerie nationale et le SAMU 974, qui organisent régulièrement des entraînements conjoints dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue de leur capacité de réponse aux urgences en mer.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soubaya Camatchy, d’accusé à victime : son co-détenu jugé pour viol et violences répétées

Condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d’assassinat, Soubaya Camatchy n’en a pas fini avec la justice. Suite à une décision de la chambre de l’instruction ce mardi, c’est en tant que victime de viol et de violences répétées qu’il va retrouver la juridiction criminelle. Les magistrats de la chambre viennent de confirmer l’ordonnance de mise en accusation de son co-détenu, accusé de l’avoir agressé et violenté durant ses premiers jours de détention provisoire.

Un trafic international de stéroïdes démantelé

C’est une enquête de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique de La Réunion (OCLAESP) qui a permis de mettre à jour et démanteler un trafic international de stéroïdes anabolisants. Plusieurs personnes ont été interpellées à La Réunion et en métropole. Tout est parti de l’interception d’un colis par les douanes de La Réunion.