Revenir à la rubrique : Faits divers

Trafic d’ecstasy : Les trois suspects déférés ce samedi devant la justice

5 000 cachets d’ecstasy ont été saisis mercredi au Port dans un conteneur. Les trois personnes en garde à vue seront présentées devant la justice au vue d’une mise en examen.

Ecrit par Régis Labrousse – le samedi 13 mars 2021 à 11H51

[Ces milliers de cachets de drogue dure ont été découverts par les douanes en collaboration avec l’Ofast (Office anti-stupéfiants) suite à une enquête de la Cellule de renseignement opérationnel sur les stupéfiants. ]urlblank:https://www.zinfos974.com/5-000-cachets-d-ecstasy-saisis-dans-un-conteneur-3-personnes-en-garde-a-vue_a167065.html

La Section de Recherches de la Gendarmerie a procédé à l’interpellation de trois personnes.

A l’issue de près de 96 heures de garde à vue, elle seront déférées ce samedi après-midi en vue d’une mise en examen avant d’être jugées en comparution immédiate dès lundi. 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mort de Dimitri Saugrin : Retournement de situation lors du procès en appel des accusés

Deux cousins sont rejugés pour la mort de Dimitri Saugrin survenue en mai 2019. L’homme avait été abattu devant chez ses parents dans la Cité Cotur au Port. Florent Pomeng avait été condamné à 30 ans de prison alors que John Fruteau de Laclos avait été acquitté des faits d’assassinat. Les accusés ont cette fois-ci été tous les deux reconnus coupables.

Fraude aux municipales à l’Etang-Salé : « Cette manipulation électorale a atteint son objectif »

Le volet pénal des élections municipales de 2020 à l’Etang-Salé s’est à nouveau joué devant la justice ce jeudi. Lors du premier procès à St-Pierre, les cinq personnes poursuivies avaient été relaxées. Le ministère public a requis des peines amende à l’encontre de trois d’entre eux, ceux qui avaient des responsabilités administratives et électorales le jour des faits. La décision de la cour d’appel est tombée ce jeudi 11 avril, les prévenus sont, comme en première instance, relaxés.