Revenir à la rubrique : Faits divers

Trafic de zamal vers Maurice : Gros coup d’arrêt pour les trafiquants

Pas moins de 5 prévenus avaient à répondre de faits de trafic de stupéfiants en bande organisée devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis ce mercredi. Les prévenus, quatre hommes et une femme, ont tenté de s'expliquer en n'oubliant pas de minimiser les faits, voire de les réfuter.

Ecrit par 1167938 – le jeudi 24 novembre 2022 à 10H40

« Ils ont tenté ou mis en place un réseau structuré de trafic de stupéfiants vers l’île Maurice« , tance la procureur avant d’expliquer ses lourdes réquisitions. Force est de constater que les cinq prévenus n’ont pas été très convaincants tout au long de l’audience, n’hésitant pas à minimiser les faits autant qu’ils le pouvaient. Cela peut se comprendre compte tenu des préventions qui sont retenues : trafic de stupéfiants international avec participation à association de malfaiteurs en préparation d’un délit puni d’une peine de 10 ans.

Tout commence par un échange d’informations entre les autorités mauriciennes et françaises. Les Mauriciens indiquent qu’un couple est en voyage à la Réunion afin de préparer un envoi important de zamal vers Maurice. Une surveillance est mise en place à leur arrivée et les enquêteurs dessinent peu à peu un organigramme où chacun des prévenus a son rôle. La tête de réseau est un Mauricien qui se nome Yohan F.

À la Réunion, deux branches bien distinctes apparaissent avec Kevin S. qui fait le lien entre elles. Son rôle est de trouver du zamal, de le collecter et de le remettre à ses contacts à Maurice. À ce titre, il trouve deux producteurs, Dany T. et Laval V. Si le premier est fiable et capable de produire en quantité, le second apparait peu fiable en raison de son addiction à l’alcool. C’est la première branche. Kevin S. entre ensuite en contact avec David S. et Emilie R. qui sont en couple. Il doit se faire livrer des quantités importantes de zamal comme en attestent leurs communications tracées par les inspecteurs. Ils représentent la seconde branche du réseau. 

Interpellations et perquisitions 

Une fois tout ce petit monde identifié et surveillé pendant plusieurs mois – de janvier 2022 au 11 octobre 2022 – les gendarmes, sous l’impulsion de l’OFAST, procèdent aux interpellations ainsi qu’aux perquisitions chez chacun d’entre eux. 211 pieds en cours de culture, 33 pieds séchés et 4050€ en espèce sont retrouvés chez Dany T. Une balance de précision, un peson et 11kg d’herbe séchées, trouvées chez David S. Chez Laval V., sont retrouvés 2,5 kg d’herbes. Deux bateaux, deux canoës et deux gilets sont saisis. Seul le couple s’en sort quelque peu avec « seulement » 2g retrouvés et 98 sachets de conditionnement saisis. 

Chacun passe à la barre tout à tour afin de s’expliquer sur son rôle. La jeune femme de 25 ans semble ne pas chercher à se dédouaner, n’épargnant pas le rôle établi de son conjoint David S. déjà en instance de jugement pour des faits identiques en décembre prochain alors qu’il est sous contrôle judiciaire. Idem pour Dany T., qui ne peut nier l’évidence des quelque 244 pieds retrouvés chez lui. Même s’ils prétendent ne pas se connaitre compte tenu des peines encourues par la prévention, les écoutes et les messages prouvent clairement le contraire. 

« Nous distinguons deux branches séparées avec une personne commune »

Après avoir établi le rôle de chacun, la procureure requiert de lourdes peines, voire très lourdes : « Nous distinguons deux branches séparées avec une personne commune venant de l’île Maurice. Ensuite, chacun entre scène afin de lui assurer des livraisons importantes afin de les exporter. Je requiers 3 ans de prison à l’encontre de Dany T. et 5000€ d’amende, 5 ans de prison à l’encontre de David S. et 5000€ d’amende, 2 ans de prison avec sursis probatoire à l’encontre d’Emilie R., 6 ans de prison à l’encontre de Kevin S. qui est à l’origine de ce trafic et 5 ans de prison à l’encontre de Laval V et 5000€ d’amende. Je vous demande de les maintenir en détention ». 

Les trois avocats tentent de démonter l’idée qu’ils se connaissent afin d’obtenir la relaxe pour l’association de malfaiteurs. « Ils ne se connaissent pas et il n’y a pas de preuve sur la prévention de consommation de stupéfiants même si la détention, la cession et l’usage sont clairement caractérisés. Il convient de resituer les choses dans leur contexte, le zamal pousse à La Réunion partout comme du chiendent. Les peines sont absolument énormes au regard des faits. Vous devez tenir compte du parcours de chacun pour les juger« , plaident les avocats de la défense.

Le tribunal condamnera les cinq prévenus. David S. et Kevin S. à 4 ans de prison, Dany T. et Laval V à 3 ans de prison. Emilie R. est condamnée à 2 ans de prison avec sursis simple. Pour les peines fermes, les quatre prévenus sont maintenus en détention et devront s’acquitter de 5000€ d’amende chacun. 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Non renouvellement d’emplois à la Région : Le rapporteur public conclut au réexamen des contrats des agents « brutalement » remplacés

Les conclusions rendues ce jeudi matin par le rapporteur public sonnent comme un revers pour la Région Réunion. Onze requérants, dont les contrats n’ont pas été renouvelés malgré leur expérience dans le poste qu’ils occupaient depuis plusieurs années, demandaient leur réintégration et l’annulation des contrats des remplaçants. Prise illégale d’intérêts par l’actuelle majorité et silence assourdissant du parquet de Saint-Denis ont également été dénoncés par les avocats des agents concernés.

Accident à la Plaine des Cafres : Route fermée

Sur la RN3 au Tampon, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur du 22ème kilomètre à la Plaine des Cafres, la route est fermée à la circulation. Une déviation est mise en place par les voies adjacentes.

Incendie dans une résidence à Sainte-Marie

Un feu s’est déclaré jeudi à la mi-journée du côté de La Réserve à Sainte-Marie. Les habitants d’une résidence ont dû être évacués le temps de l’intervention des secours.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial