Revenir à la rubrique : Politique

Thierry Robert lance Le PACT JEUNES

La section jeune du parti Le PACT, le Peuple Aux Commandes du Territoire, vient de voir le jour et se lance dans une opération séduction de la jeunesse. Le mouvement politique de Thierry Robert veut mobiliser les nouvelles générations pour prendre part aux enjeux du futur de l’île.

Ecrit par 1776023 – le dimanche 13 mars 2022 à 14H31

Le communiqué:

Le nouveau parti politique Le PACT (Le Peuple Aux Commandes du Territoire) a vu naitre il y a quelques semaines sa section « JEUNES ». 

En effet, LE PACT est particulièrement sensible à la situation dramatique de la jeunesse réunionnaise : chômage important, Jeunes vivant sous le seuil de pauvreté, pouvoir d’achat, difficultés dans le cursus scolaire… qu’il estime que des solutions existent avec une volonté politique pérenne et engagée. 


Dès lors, il était indispensable de donner la parole à la jeunesse réunionnaise au travers d’une section lui étant dédiée : « LE PACT JEUNES ».

Julien GRONDIN, 33 ans, a été élu Président de la section « jeunes » au niveau départemental, assistée de Julie SAUTRON, 26 ans et le message est clair : « Renouveler l’échiquier politique local. De plus, nous estimons que la politique n’appartient pas à une caste et à certains privilégiés. L’engagement citoyen et politique doit être ouvert à tous. »

Néanmoins, l’état d’esprit du mouvement des jeunes est clair : « nous ne ferons pas comme d’autres qui prônent le rejet, le bannissement, l’exclusion totale des aînés et des hommes politiques en place, qui ont agi pour notre société. »

« Nous ne sommes pas dans une guerre déclarées aux anciens, mais nous sommes dans un schéma de construction inter générationnel. Nous voulons que les aînés politiques puissent accompagner les jeunes en politique, car il est essentiel d’accompagner et de former cette nouvelle génération »
 

LE PACT JEUNES veut faire naître un réel engagement citoyen et politique à la jeunesse réunionnaise.
 

Nombreux sont les jeunes réunionnais qui veulent s’investir, s’engager et apporter des solutions aux problèmes de leur quotidien mais personne aujourd’hui ne le leur donne l’opportunité : nous, nous le ferons ! Nous invitons les jeunes réunionnais à nous rejoindre tout en sachant que des postes à responsabilité sont encore disponibles dans différents secteurs de l’île. Nous avons développé d’ailleurs une application et un site internet lepact.re afin de facilité les adhésions et bénéficier de toutes les informations utiles.


Nous avons, nous, pour objectifs de rassembler les réunionnais autour d’un projet local construit par des réunionnais, pour les réunionnais : « Nou ve unir, rassembler afin de construire, protéger et avancer fièrement ! »
 

Nous voulons porter la voix de la jeunesse sur le terrain politique afin d’apporter des solutions concrètes à des problèmes sociaux et sociétaux, nous irons donc à la conquête des territoires sur l’ensemble du département.
 

Aucun autre parti local, à ce jour, n’offre la possibilité à la jeunesse de s’exprimer, mais plus encore, aucun ne permet et n’a la volonté d’amener un renouvellement de la classe politique, renouvellement auquel la population réunionnaise aspire ! 

 

La création du parti politique et sa section jeunes ont pour vocation d’exister d’une façon pérenne, sur le long terme et non uniquement que pour une échéance électorale : pas de « one shot » qui tienne.
 

De plus, LE PACT JEUNES est le reflet de la société réunionnaise de par sa pluralité et sa diversité. 

 

Enfin, la section Jeunes dispose d’une autonomie décisionnelle et d’une liberté de penser au sein même du parti, et ne sont pas des pantins entre les mains d’un marionnettiste. Preuve en est concernant les présidentielles puisque les aînés du parti ont décidé de rester neutres, alors qu’au sein de la section Jeunes, les avis divergent et créent une richesse des débats en interne.
 

Débats ne signifiant pas confusion, en terme de politique locale, les décisions, elles seront prises collégialement, unis comme un seul homme. 


Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.