Revenir à la rubrique : Politique

St-Louis : 139 agents communaux titularisés rétrogradés

Les agents concernés ont appris la nouvelle ce matin lors d’une réunion organisée par la nouvelle maire. 4 recours du préfet font état d’actes entachés d’illégalité pris notamment durant la période électorale.

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 13 août 2020 à 16H11

« Y a pas de camaraderie, y a pas de copinage, y a pas de critères politiciens. Je ne veux plus de tout ça », affirme ce jeudi Juliana M’Doihoma. La préfecture a pointé mi-juillet dernier la situation de 139 agents titularisés ou devenus stagiaires par l’ancienne majorité sans cadre légal : non respect de la gestion des affaires courantes, des actes entachés d’une rétroactivité illégale, recrutement sans concours, non respect de l’ancienneté…
 
Ces agents ont ainsi « reçus des cadeaux empoisonnés », déplore la première magistrate qui a pour obligation de retirer ces actes. Ainsi au 1er juillet notamment,  48 agents ont été titularisés, 21 CDI signés, 32 au CCAS mais aussi à la caisse des écoles. Le coût annuel estimé, mais non expertisé de ces nouvelles charges de personnel sur la commune au budget déjà fortement grevé, est de 574 000 euros. « Je suis surprise par l’ampleur. (…) En période électorale, j’avais eu vent qu’il y avait eu beaucoup de titularisations mais aujourd’hui c’est découvrir le nombre de personnes concernées mais surtout découvrir le nombre de points de droit qui n’ont pas été respectés dans cette procédure de gestion des ressources humaines ». 

 

Les 139 titularisations, non inscrites au budget, ont été retirées à ce jour. Les agents retrouveront donc leur statut d’avant titularisation.« Pour les 32 autres agents titularisés entre janvier et mars le préfet peut décider d’un déferrement devant le tribunal administratif », ajoute Juliana M’Doihoma. 
 
Autre recours arrivé sur le bureau de l’édile il y a quelques semaines: le nombre d’adjoints porté à 18 au lieu de 17. La nouvelle majorité ayant suivi les délibérations de l’ancienne mandature. Le tir sera rectifié au prochain conseil municipal, rassure Juliana M’Doihoma qui indique qu’à cette occasion sera votée également une baisse de 5% indemnités des adjoints et maire ainsi que la charte éthique des élus.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Succession de TAK : Patrice Thien Ah Koon reprend la mairie, Jacquet Hoarau la CASUD

Passé le choc et après avoir caressé l’espoir de porter l’écharpe tricolore avec glands à franges d’or, les membres de la majorité municipale sont en grande partie finalement rentrés dans le rang hier à l’issue d’une réunion. Le fils du maire reprend les rênes de la ville tandis que son fidèle bras droit la CASUD. C’est en tout cas le scénario privilégié sauf “coup de Trafalgar”.

Sylvie Gustave Dit Duflo, candidate sur la liste de Valérie Hayer : « Travailler de manière transversale pour défendre les spécificités de chaque territoire »

Sylvie Gustave Dit Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe et présidente du conseil d’administration de l’Office français de la biodiversité, est en visite à La Réunion en tant que candidate sur la liste « Besoin d’Europe » conduite par Valérie Hayer, dans le cadre des élections européennes. Elle nous explique les actions menées par son groupe et les enjeux pour les territoires ultramarins.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.