Revenir à la rubrique : Communiqué

Projet de loi de finances : L’amendement de Karine Lebon retenu malgré le 49.3

La députée Karine Lebon a déposé un amendement sur la prolongation de défiscalisation pour les promoteurs de projets jusqu'en 2029. Il s'agit du seul amendement avoir été repêché, après rejet en séance, et inclus dans le texte du 49.3 passé cette semaine pour la première partie du projet de loi de finances (PLF).

Ecrit par N.P – le vendredi 21 octobre 2022 à 15H22

Le communiqué :

Bonne nouvelle : Malgré le 49.3, un amendement de la députée Karine Lebon, prolongeant la défiscalisation, dont bénéficient les promoteurs de projets, jusqu’en 2029, a été adopté.

Alors qu’il avait été rejeté en séance, cet amendement a été repêché puis adopté par le gouvernement. Il s’agit du seul amendement à avoir bénéficié de ce traitement et c’est le seul de son groupe parlementaire (GDR) à avoir été adopté.

C’est une décision importante pour l’économie des territoires ultramarins. Karine Lebon espère maintenant que le même traitement sera réservé à son amendement en faveur de l’amélioration de l’accompagnement des enfants malades des outre-mer dans le nouveau 49.3 sur le PLFSS.

La députée affirme vouloir continuer à se battre pour plus de visibilité et pour la promotion des outre-mer dans la politique gouvernementale.

Karine Lebon
Députée de La Réunion – 2e circonscription

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.

Météo de l’électricité : Passage au niveau rouge

La météo de l’électricité est actuellement en rouge, ce qui signifie que le réseau électrique est très contraint avec un risque de coupures préventives tournantes pour maintenir l’équilibre. EDF fait le point.