Revenir à la rubrique : Communiqué | Economie

Prix à la consommation à La Réunion : +0,2 % en mai 2024 et +3,5 % sur un an

En mai 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,2 % à La Réunion comme au mois précédent, rapporte l'Insee. Les prix des services continuent d’augmenter et ceux de l’énergie repartent à la hausse, tandis que les prix des produits manufacturés reculent. Quant aux prix de l’alimentation, ils sont stables, précise l'institut de sondage.

Ecrit par N.P. – le mardi 25 juin 2024 à 11H31
Illustration de billets de banque

Le communiqué de l’Insee :

En mai 2024, l’indice des prix à la consommation poursuit sa hausse à La Réunion (+0,2 %, comme en avril). Les prix des services, de l’énergie et du tabac augmentent, tandis que ceux des produits manufacturés reculent. Quant aux prix des produits alimentaires, ils sont stables.

Les prix des services augmentent en mai (+0,5 %, comme en avril), après une stabilité en mars et une baisse en janvier et février. Cette hausse est principalement liée à celle des tarifs des services de transports (+9 % en mai après une stabilité en avril) et notamment du transport aérien. Les prix des services de santé augmentent également (+0,6 %). Les prix des loyers et services rattachés et des autres services sont stables en mai après une hausse en avril. Les prix des services de communications se stabilisent de nouveau après avoir diminué le mois précédent.

En mai, les tarifs de l’énergie repartent à la hausse (+0,9 % après une baisse de 0,7 % en avril) sous l’effet de la hausse des produits pétroliers (+1,6 %). Le prix du gazole augmente de 1 centime et le prix du supercarburant de 5 centimes. Le prix du gaz, bénéficiant toujours des aides locales, est stable, tout comme celui de l’électricité.

Les prix des produits manufacturés diminuent en mai (-0,2 % après +0,5 % en avril). Cette baisse est liée au recul des prix des produits de santé (- 0,4 %) et des prix des produits manufacturés hors habillement, chaussures et produits de santé (-0,2 %), conjugué à la stabilité des prix de l’habillement et chaussures.

Les prix de l’alimentation sont stables en mai après une baisse de 0,8 % en avril. Les prix des produits frais sont en baisse (-0,4 %) ; ils avaient fortement augmenté en début d’année suite au passage du cyclone Belal. Hors produits frais, les prix de l’alimentation se stabilisent après trois mois consécutifs de hausse.

En mai, les prix du tabac augmentent de 1,5 %.

Sur un an, de mai 2023 à mai 2024, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+3,5 %) qu’en France (+2,3 %). Néanmoins, l’inflation annuelle décélère depuis le début de l’année 2024, après avoir augmenté de 4,2 % en janvier, 4,0 % en février, 4,1 % en mars et 3,6 % en avril. Les prix croissent plus fortement sur un an à La Réunion qu’au niveau national pour les services, l’alimentation et l’énergie. Les prix des produits manufacturés sont stables sur un an à La Réunion comme au niveau national. Pour le tabac, la hausse des prix sur un an est moindre sur l’île qu’en France.

Sur un an, les prix des services augmentent de 3,4 % à La Réunion (+2,8 % au niveau national). Les services pèsent pour près de la moitié de la consommation des ménages. La hausse des prix des services est particulièrement due à la hausse des prix des services de transports (+12,9 % contre +0,2 % au niveau national). Les prix des loyers et services rattachés augmentent également (+5,6 % sur un an contre +2,7 %). Les tarifs des services de communications continuent d’augmenter à La Réunion (+2,4 %), alors qu’ils poursuivent leur baisse au niveau national (-6,8 %). Quant aux prix des services de santé, ils augmentent un peu moins fortement à La Réunion qu’au niveau national (+1,4 % contre +1,6 %). Il en va de même pour les prix des autres services, qui pèsent pour moitié dans le budget en services des ménages réunionnais (+1,8 % contre +3,9 % au niveau national).

Sur un an, les prix de l’énergie augmentent davantage à La Réunion qu’en France (+10,1 % contre +5,7 %), Les prix de l’énergie accélèrent comparativement au mois d’avril (+6,6 %). Cette hausse est portée par celle des prix de l’électricité (+21,7 % sur un an) et celle des prix des produits pétroliers (+3,3 sur un an).

Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent plus fortement à La Réunion qu’au niveau national (+6,4 % contre +1,3 %). L’alimentaire pèse pour 16 % dans le budget des ménages réunionnais. La hausse des prix de l’alimentation sur un an est cependant un peu moindre que les mois précédents (+10,5 % sur un an en février, +10,1 % en mars et +8,2 % en avril). C’est la conséquence du ralentissement des prix sur un an des produits frais : en mai 2024, les prix des produits frais augmentent de 29,6 % à La Réunion, une hausse inférieure à celle observée depuis février (+53 % sur un an en février, +54,3 % en mars et +41,1 % en avril),. Au niveau national, les prix des produits frais augmentent de 3,5 % sur un an en mai. Hors produits frais, les prix de l’alimentation augmentent de 3 % à La Réunion (+0,9 % en France).

Sur un an, les prix des produits manufacturés sont stables à La Réunion et au niveau national. Les produits manufacturés représentent 29 % du budget des ménages réunionnais. Sur un an, les prix de l’habillement et chaussures diminuent à La Réunion (-3,2 %), alors qu’ils augmentent en France (+0,6 %). Les prix des produits de santé baissent sur l’île (-1,2 %), comme au niveau national. Hors habillement, chaussures et produits de santé, les prix des produits manufacturés augmentent (+1 % à La Réunion et +0,2 % au niveau national).

Sur un an, les prix du tabac augmentent de 8,2 % à La Réunion, soit moins qu’en France (+8,7 %).

Thèmes : Consommation
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.