Revenir à la rubrique : Océan Indien

Négociations accentuées sur une charte de transition…

Les discussions en vue de la validation d'une charte de la transition malgache se poursuivent loin du tapage médiatique et dans la retenue depuis une semaine. Le travail des facilitateurs des échanges devrait porter ses fruits avant le 3ème round de négociations sur la répartition des institutions de la transition et l'amnistie où les quatre mouvances devront trouver un accord global pour l'avenir du pays.

Ecrit par Ludovic Robert – le mercredi 03 juin 2009 à 07H45

C’est dans la discrétion que se profile l’adoption d’une charte de la transition à Madagascar depuis une semaine. A l’approche d’une 3ème phase décisive pour les négociations, les facilitateurs des échanges poursuivent les contacts avec les différentes mouvances, comprenant celles des trois anciens présidents de Madagascar, Albert Zafy, Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana, mais aussi celle de l’actuel président de la Haute autorité de transition (HAT), Andry Rajoelina.

Une réunion était organisée en présence des chefs de délégation des différentes mouvances, ce samedi, par le premier homme du Groupe de contact international, Ablassé Ouedraogo, à l’hôtel Carlton. Loin du tapage médiatique, la rencontre a pris une orientation studieuse concernant les propositions présentes dans le document de travail communiqué la semaine dernière.

Les consultations tournantes sont dorénavant privilégiées par les facilitateurs des échanges dont le but est de « peaufiner le texte à partir d’un document de travail, contenant une proposition de base de négociations » indique t-on sur le site de l’Express de Madagascar. Ces initiatives devraient permettre un accord global de lapart des quatre mouvances concernées par la charte de transition, trois mois après le démarrage de la crise politique malgache.

A l’international, l’émissaire de l’Organisation des Nations unies (ONU), Dramé Tiebilé s’est entretenu avec le chef d’une des mouvances, Didier Ratsiraka, ce dimanche à Paris. De son côté, l’émissaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Absalom Dlamini devrait rencontrer Marc Ravalomanana, actuellement éxilé en Afrique du Sud.

Les malgaches attendent désormais la 3ème phase des discussions sur les points délicats constitués par la répartition des différentes institutions de la transition mais aussi l’amnistie. Ceci étant, la discrétion reste de mise au sein des quatre mouvances puisqu’aucune information ne filtre sur l’évolution des négociations…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

27 nouveaux cas de choléra en une semaine à Mayotte, 142 morts aux Comores

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le nombre total de cas de choléra recensés à Mayotte s’élève désormais à 193, avec l’apparition d’un nouveau foyer à Doujani comprenant 12 personnes malades. La situation s’avère encore plus dramatique sur l’archipel voisin des Comores où les autorités font état d’un bilan de 142 morts.

Un séisme de magnitude 5 sur l’échelle de Richter à environ 200 km de Rodrigues

Un séisme s’est produit ce lundi matin peu avant 8 heures (heure de La Réunion) au large de Rodrigues. L’épicentre se situe à 208 kilomètres à l’Est-Nord-Est de Port Mathurin, capitale, et à 10 kilomètres de profondeur. Le tremblement de terre a été mesuré à 5 sur l’échelle de Richter. La secousse a été ressentie sur l’île, selon Défi Media. Aucune alerte n’est pour l’instant en cours.

Avoir des relations commerciales avec l’Inde, c’est possible selon le Gopio

Actuellement en visite dans l’île pour animer des conférences sur l’Inde, le président de Gopio France, Rajaram Munuswamy, s’attache dans ses missions à Paris à fluidifier les relations commerciales entre entreprises indiennes et françaises. Ce jeudi 6 juin à 17h30, il donnera une conférence à Saint-Denis autour de l’économie indienne dans le cadre d’une expérimentation en cours menée par la CCIR en partenariat avec la Chambre de commerce de Chennai.