Revenir à la rubrique : Faits divers

Meurtre au Chaudron : Patrick Lao-Kan devant la cour d’assises ce jeudi

Le 16 juillet 2018, aux alentours de 16h30, les agents de la police secours de Saint-Denis interviennent à Sainte-Clothilde et constatent le décès d'une femme de 42 ans, tuée par arme blanche. Son concubin, présent sur les lieux, est trouvé dans l'appartement couvert de sang à leur arrivée.

Ecrit par – le jeudi 25 février 2021 à 08H04

Patrick Lao-Kan, compagnon de la victime, est interpellé et conduit au CHU afin qu’il puisse être soigné. Partiellement rétabli de ses blessures, il est placé en garde à vue le 30 juillet 2018 au sein même de la chambre carcérale aménagée au sein du CHU de Bellepierre. Il avait été plongé dans le coma, et les enquêteurs attendaient qu’ils se rétablisse afin d’obtenir le récit de son coup de folie.   

Jugé à partir de ce jeudi 25 février 2021 devant la cour d’assises de Saint-Denis, Patrick Lao-Kan va pouvoir s’expliquer sur les raisons qui l’ont conduit à tuer la femme qui partageait sa vie depuis 11 ans. Pendant les deux jours d’audience, les jurés vont devoir déterminer si l’homme a bien tenté de mettre fin à ses jours en retournant l’arme contre lui, ou si, comme il l’avait déclaré aux enquêteurs lors de sa garde à vue, il a été victime de sa compagne avant de retourner l’arme contre elle. 

Le Dionysien de 47 ans au moment des faits, va devoir répondre de meurtre sur personne étant ou ayant été conjoint. La victime de ce drame, alors âgée de 42 ans, avait été blessée à trois reprises par un couteau avant de succomber à ses blessures. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.

Trottinettes électriques : La police contrôle et verbalise

Ce jeudi matin, les policiers de Saint-Denis avaient dans leur viseur les propriétaires de trottinettes électriques. Comme indiqué sur la page Facebook de la Police Nationale de La Réunion, de nombreuses infractions ont été relevées et de nombreuses verbalisations ont été dressées.