Revenir à la rubrique : Océan Indien

Mayotte : Un couvre-feu instauré de 20h à 5 du matin

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le préfet de Mayotte a instauré un couvre-feu dans l’Île aux Parfums. L’île qui est au stade 2 de l’épidémie a enregistré ce mercredi 5 nouveaux cas de coronavirus COVID-19, portant désormais à 35 le nombre total de cas. Il sera donc désormais interdit de circuler de 20 […]

Ecrit par Zinfos974 – le mercredi 25 mars 2020 à 21H32

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le préfet de Mayotte a instauré un couvre-feu dans l’Île aux Parfums. L’île qui est au stade 2 de l’épidémie a enregistré ce mercredi 5 nouveaux cas de coronavirus COVID-19, portant désormais à 35 le nombre total de cas.

Il sera donc désormais interdit de circuler de 20 h à 5 h, sauf motif impérieux, notamment pour le personnel soignant, les forces de l’ordre, les pompiers ou encore les journalistes. Un arrêté a été pris par le préfet Jean-François Colombet. 

Un couvre-feu instauré à la demande des maires du département. Après une semaine de confinement, ces derniers ont en effet constaté que beaucoup de personnes continuaient à circuler et se rassembler dans les rues.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les tests rapides de détection du choléra autorisés à Mayotte

Un arrêté du ministère de la santé en date du 19 mars autorise désormais l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostique du choléra à Mayotte. Ces tests rapides ne pourront être réalisés qu’avec le consentement des personnes ciblées. L’archipel de Mayotte est en émoi depuis l’annonce mardi d’un premier cas de choléra importé des Comores.