Revenir à la rubrique : Océan Indien

Marine Le Pen à Mayotte: Une campagne contre l’immigration comorienne

La présidente du parti d’extrême droite Rassemblement National est arrivée ce matin dans le 101ème département français. Accueillie à l’aéroport avec des colliers de fleurs par ses partisans, elle a immédiatement donné le ton de sa visite sur fond de campagne européenne: l’immigration clandestine. Elle regrette qu’il n’y ait « pas de volonté politique de renvoyer […]

Ecrit par N.P – le mardi 26 mars 2019 à 15H33

La présidente du parti d’extrême droite Rassemblement National est arrivée ce matin dans le 101ème département français. Accueillie à l’aéroport avec des colliers de fleurs par ses partisans, elle a immédiatement donné le ton de sa visite sur fond de campagne européenne: l’immigration clandestine. Elle regrette qu’il n’y ait « pas de volonté politique de renvoyer les clandestins aux Comores ».

« Un certain nombre de choses ont été obtenues, mais ce n’est pas au niveau du rattrapage nécessaire et de la nécessaire lutte contre l’insécurité et l’immigration clandestine », a déclaré Mme Le Pen à son arrivée. Mayotte, quatrième île de l’archipel des Comores, connait en effet une immigration intense en provenance des Comores, voisines de 70 km seulement.

« Les moyens qui seraient nécessaires ne sont pas spectaculaires par rapport au budget de la France. Si on voulait, on pourrait », affirme-t-elle, avant d’appeler aux urnes: « Ce qui se passe en Europe a des conséquences directement dans nos villes, villages. Il faut s’y intéresser. Je suis venue pour mobiliser et pour dire qu’il ne faut pas se détourner des urnes, il faut aller voter ».

Au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, la candidate FN était en seconde position derrière François Fillon avec 27,28% des voix, sa campagne ayant été axée sur l’immigration clandestine à Mayotte. Marine Le Pen arrivera à La Réunion mercredi soir, et rencontrera notamment Joseph Sinimalé et André Thien Ah Koon.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mozambique : TotalEnergies aurait cessé de payer directement les forces armées pour sa protection

Il y a un an, un rapport indépendant commandé par TotalEnergies préconisait au groupe de ne plus financer directement la Joint Task Force, composée de soldats rwandais et mozambicains, pour assurer la protection de ses installations dans la région du Cabo Delgado. Selon le site Zitamar, le géant français pétro-gazier verserait désormais sa contribution au gouvernement mozambicain, afin d’éviter que son argent ne puisse être associé à d’éventuels crimes de guerre.

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.