Revenir à la rubrique : Faits divers

L’UNSA Police Réunion demande le redéploiement des secteurs police et gendarmerie

Hier, le député Jean-Hugues Ratenon est intervenu à l’Assemblée nationale sur le redéploiement des secteurs police et gendarmerie sur La Réunion. Pour L’Unsa Police Réunion, qui l’avait rencontré en février dernier, ce redéploiement "s’inscrirait dans une logique d'efficience opérationnelle mais surtout dans une cohérence et dans le respect de l'application des textes". Voici leur communiqué :

Ecrit par NP – le mercredi 03 mars 2021 à 09H35

 Le 12 février 2021, l’Unsa Police Réunion a rencontré Monsieur le Député Jean-Hugues Ratenon afin d’évoquer avec lui la répartition des forces de Police sur le département de La Réunion.  

L’ Unsa Police milite pour un redéploiement qui s’inscrirait dans une logique d’efficience opérationnelle mais surtout dans une cohérence et respect de l’application des textes en vigueur de la loi de 1995. 
 
Pour rappel le texte de la loi d’orientation et de programmation de la sécurité intérieure énonce que les communes de plus de 20 000 habitants doivent être en zone police.. 
 
A La Réunion, 9 communes au moins comptant plus de 20 000 habitants sont en zone gendarmerie. 
 
Sur 24 communes, seules 4 sont en zone police, Saint-Denis, Saint-André, Le Port et Saint-Pierre 
 
L’Unsa Police a évoqué cette aberration avec Monsieur le Député.  
 
La Police Nationale fonctionne avec des commissariats ouverts 24/24 et avec une réception du public constante. La démographie de La Réunion et l’urbanisation exponentielle des zones côtières doit permettre la mise en place d’un schéma sécuritaire répondant à ces exigences d’évolution et de densification de la population.  
 
Le mardi 2 mars 2021, fort de nos arguments Monsieur le Député Jean Hugues Ratenon est intervenu à l’Assemblée nationale en interrogeant le gouvernement sur ce redéploiement police/gendarmerie sur La Réunion.  
 
L’Unsa Police continuera ses démarches auprès des élus et députés locaux afin de les sensibiliser sur l’application de cette loi. 
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Professeur d’aïkibudo accusé de viol sur un élève mineur : La défense pourrait plaider l’acquittement

Alain T., 63 ans, accusé d’avoir violé un adolescent de 16 ans, évoque une relation amoureuse alors qu’il est également poursuivi pour avoir agressé sexuellement un autre mineur invité à dormir à son domicile. Le sexagénaire a déjà été condamné en métropole pour des faits similaires. Mais son avocat avance qu’il pourrait plaider l’acquittement au motif que les victimes qui fréquentaient les sites de rencontre ont sollicité son client.

Indemnités de logement : Didier Robert pourrait ne pas être poursuivi

Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, reste sous enquête pour des indemnités de résidence perçues entre 2016 et 2019, potentiellement supérieures à son loyer. Après une condamnation en 2021 pour abus de biens sociaux, l’étude de son dossier est toujours en cours. Son avocat conteste les évaluations financières de la Chambre régionale des comptes.

Le président de l’Ordre des médecins accusé de violences par son ex-compagne

Actuel président de l’Ordre des médecins, le docteur Benjamin Dusang fait l’objet d’accusations de violences de la part de son ex-compagne Lise François, elle-même médecin. Alors que le renouvellement des membres de l’Ordre est prévu le 21 juin, Lise François a vu sa candidature à l’élection indirectement refusée : le dossier de son binôme, le Dr Ramou Anandanadaradja, a été jugé irrecevable et rejeté par le Conseil départemental de l’Ordre des médecins. Le docteur Anandanadaradja conteste son éviction du scrutin ce jeudi 20 juin devant le tribunal administratif de Saint-Denis.

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.