Revenir à la rubrique : Politique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Ecrit par N.P. – le samedi 22 juin 2024 à 18H26

Les élections législatives anticipées se dérouleront les 30 juin et 7 juillet prochains. Comme en 2022, les Réunionnais sont appelés à se rendre aux urnes pour élire 7 députés pour les représenter à l’Assemblée nationale. Focus sur la 6e circonscription.

La 6e circonscription comprend la partie Est de Saint-Denis à partir du Chaudron jusqu’à l’entrée Ouest de Saint-André à Cambuston. Sainte-Marie est la commune la plus peuplée de la circonscription qui rassemble un total de 82.050 inscrits sur les listes électorales.

Lors des Législatives de 2022, pas moins de 13 candidats se sont disputé le mandat de député. Au premier tour du scrutin, l’abstention est arrivée en tête. Ce sont 70,54% des électeurs qui ne s’étaient pas déplacés pour aller voter. Deux anciens frères de politique, M. Frédéric Maillot, candidat DVG (23,88%) et Alexandre Laï-Kane-Cheong, candidat DXG (16,99%) s’étaient alors retrouvés en ballotage. Au soir des résultats du second tour, Frédéric Maillot célébrait sa victoire qui s’est jouée à 1430 voix près, avec 52,99% des suffrages exprimés, son adversaire obtenait quant à lui le score de 47,01%.

Les candidats aux législatives 2024

 

1/ Nadia Ramassamy (ENS)
2/ Alexandre Lai-Kane-Cheong (DVG)
3/ Frédéric Maillot (DVG)
4/ Mario Lechat (DVD)
5/ Johnny Adekalom (DVD)
6/ Marie-Christine Pounia (DVC)
7/ Valérie Legros (RN)
8/ Didier Lombart (EXG)

 

Européennes : 32% pour Jordan Bardella, 17% pour Manon Aubry

Parmi 7 circonscriptions de l’île, c’est ici que les électeurs se sont le moins déplacés pour les Européennes le 9 juin dernier. Sur les 84725 inscrits, seuls 22,33% sont allés voter. La 6e circonscription n’échappe pas à la vague RN qui est arrivée en tête partout sur l’île.

La France revient ! avec Jordan Bardella et Marine Le Pen a obtenu 32,16% des suffrages exprimés, loin devant la liste LFI – Union Populaire (17,15%). La liste menée par Raphaël Glucksmann arrive en troisième position (12,03%), puis celle menée par Valérie Hayer (7,93%) et celle de Marion Maréchal Le Pen (5,04%).

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :