Revenir à la rubrique : Faits divers

Le Port : Le violeur supposé du parcours de santé attendra son second procès en prison

Il avait indiqué que la jeune femme interceptée en pleine rue était consentante avant de reconnaitre les faits. Condamné à 10 ans de réclusion devant la cour criminelle en mai dernier, le Portois sera rejugé devant une cour d'assises l'an prochain à la demande du parquet général.

Ecrit par 2181159 – le mardi 06 décembre 2022 à 15H01

Le 28 décembre 2018, Elise* poussait la porte du commissariat du Port pour porter plainte, expliquant qu’un homme l’avait violée la veille en pleine rue. Vers 21 heures, alors qu’elle se rendait à son cours de boxe, la jeune femme avait été interceptée par un cycliste qui arrivait en sens inverse. Ce dernier avait simulé la présence d’un couteau pour la contraindre à le suivre sur le parcours de santé, au niveau de la Clinique des Tamarins. Là, il lui avait imposé une relation sexuelle complète, a-t-elle indiqué. 

Pendant ce temps, sa compagne enceinte et leur enfant l’attendaient au domicile conjugal. Confondu par son ADN, le mis en cause avait réfuté avoir contraint sa victime et juré qu’elle était consentante malgré la présence de l’arme blanche.

Condamné en mai dernier à à 10 ans de réclusion et 4 ans de suivi socio-judiciaire devant la cour criminelle, l’intéressé sera rejugé par une cour d’assises en mars 2023 à la demande du parquet général.

En attendant, Jean-Eddy T. a souhaité retrouver sa liberté de mouvement plaidée par son avocat mardi dernier devant la chambre de l’instruction. « Il faut qu’il travaille afin de commencer à indemniser la jeune femme et il souhaite retrouver ses enfants », a indiqué la robe noire sans pour autant apporter des justificatifs suffisants pour convaincre la cour.

Ce mardi, la demande de remise en liberté du trentenaire a été refusée par les juges.

* Prénom d’emprunt

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.

Agression sexuelle incestueuse : Comment en apporter la preuve 20 ans après ?

Accusé d’agression sexuelle sur sa nièce il y a vingt ans, un oncle fait face à la cour d’appel après une relaxe controversée à St-Pierre. Entre souvenirs douloureux et absence de preuves matérielles, la quête de vérité confronte la justice à un défi. La décision attendue le 26 septembre pourra-t-elle apporter une réponse à ce drame familial présumé ?