Revenir à la rubrique : Politique

Le député Mansour Kamardine fustige les annonces de la ministre Marie Guévenoux

Limiter la vente de machette et neutraliser les chiens d’attaque, a notamment annoncé la ministre déléguée à l'Outre-mer en réponse à la crise qui secoue Mayotte. Pour le député Les Républicains Mansour Kamardine, ces arrêtés "ne correspondent pas aux attentes des Mahorais". Son communiqué :

Ecrit par N.P. – le mercredi 28 février 2024 à 08H32
Photo Jéromine Doux

L’annonce faite ce jour à Mayotte par la ministre déléguée de la prise de deux arrêtés préfectoraux – l’un pour limiter la vente de machette et l’autre de classification de chiens d’attaque en vue d’euthanasie – et l’appel à lever les barrages, levée que je souhaite également, ne correspondent pas aux attentes des Mahorais.

Ce que nous attendons du gouvernement est :

–        La mise en place du « rideau de fer » annoncé pour que plus aucun kwassa ne beach sur le littoral de Mayotte, mais soit systématiquement intercepté en mer ;

–        La clarté sur le périmètre et le contenu de la loi dite « d’urgence pour Mayotte » ;

–        La fixation de la date de son examen au Parlement et pas seulement de son passage en conseil des ministres ;

–        Le lancement sans délai d’un round de négociation et de co-construction de la loi avec les représentants élus de Mayotte.

J’invite donc le gouvernement à passer d’une logique de communication à une logique de restauration de la sécurité et d’inscription de Mayotte dans un développement économique et social durable.

Thèmes : Mayotte
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.

Saint-Leu : Le projet de la Maison de la mer révisé

Alors que les ouvriers semblent avoir déserté le chantier sur le front de mer de Saint-Leu, les opposants à la Maison de la mer affirment qu’un projet plus petit serait à l’étude par le Territoire de l’Ouest (TO). L’intercommunalité explique avoir révisé son projet pour un « développement harmonieux et apaisé » et qu’une livraison est prévue pour 2025.

CIVIS : Malgré l’opposition de Saint-Louis, la taxe foncière va bien augmenter

Le Conseil communautaire de la CIVIS s’est réuni mercredi 10 avril pour, notamment, voter le budget 2024 et le Plan pluriannuel d’investissement (PPI) pour la période 2024-2026. Mais le sujet qui a cristallisé les tensions était le remboursement du trop-perçu versé par l’URSSAF à hauteur de 5,6 millions. La solution adoptée a été d’augmenter la part de la taxe foncière d’un point. Une solution qui a mécontenté les élus saint-louisiens.