Revenir à la rubrique : Société

« La pêche préventive a permis de réduire considérablement la population de requins »

Pour la sous-préfète de Saint-Paul, Sylvie Cendre, les opérations de pêche préventive de requins ont été fructueuses en ce qu'elles ont permis de réduire la population de squales aux abords de nos côtes. Une position qui ne fait pas l'unanimité.

Ecrit par M.A – le vendredi 21 octobre 2022 à 14H55

À l’occasion de la conférence de presse donnée ce vendredi matin pour présenter deux nouveaux dispositifs de sécurisation de la baignade – filet amovible en baie de Saint-Paul et élargissement du filet des Roches Noires -, la sous-préfète de Saint-Paul, Sylvie Cendre, a affirmé que la population de requins avait baissé de manière significative grâce au programme de pêche préventive.

« Ce programme passe par l’intervention de pêcheurs professionnels, contrôlée par le Centre sécurité requin. Cette pêche préventive a permis d’aboutir à une baisse significative de la population de requins considérés dangereux (le bouledogue et le tigre dans une moindre mesure). En 2016 ou 2018 on pêchait encore 46 requins bouledogue ; depuis le début de l’année 2022 nous n’en avons pêché qu’un seul », avance-t-elle. 

60% de captures accessoires

De son côté, le collectif « Requins en Danger à la Réunion » représenté par Didier Dérand (comprenant notamment Sea Shepherd France, Longitude 181, One Voice) ne cesse de s’opposer à cette pratique jugée non seulement « inutile » mais aussi « essentiellement politique et électoraliste ». Outre son inefficacité, les opposants pointent du doigt le grand nombre de captures accessoires : 507 entre le 29 mars 2018 et le 12 août 2022, soit près de 60% des captures. Pour rappel, le collectif avait d’ailleurs obtenu en mars dernier la suspension des « opérations ciblées de prélèvements » au cœur de la réserve naturelle marine.

Le Comité français de l’UICN (association de protection de la biodiversité) appelle quant à lui à la mise en place de « politiques de prévention du risque requin (systèmes de signalisation et moyens de surveillance proactifs et non létaux dans les zones touristiques et sportives, réglementations des déchets de pêche, amélioration des systèmes de collecte et de traitement des eaux usées et de ruissellement, adoption d’outils de gestion prévisionnels opposables…) à la place de mesures ayant des impacts sur l’environnement ».

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trésor de La Buse : Les pièces trouvées à Maurice pourraient être des roupies indiennes

Sur le littoral d’Albion, dans l’ouest de l’île Maurice, les recherches menées par l’archéologue kényan George Abungu sur le site d’une prétendue cache du pirate La Buse ont permis de mettre au jour des pièces de monnaie. De l’avis de scientifiques ayant obtenu des photos, la présence d’une boîte de conserve, la forme des pièces et le fait que des montants y soient inscrits discréditent la théorie d’un trésor pirate.

Femmes puissantes de La Réunion : Des femmes libres, piquantes et engagées au parcours hors du commun

« Ça va tuer moins de gens si je suis une mauvaise comédienne plutôt qu’une mauvaise infirmière », décode avec humour Zaza pour résumer son parcours. Des alertes rouges envoyées par ses parents lorsqu’elle leur a annoncé que son rêve était de monter sur les planches à son arrivée à la Réunion en 2000, son rapport avec la langue créole et son don de clown qu’elle pratique à l’hôpital, clin d’œil à son premier métier, Isabelle Dalleau est sans filtre, attachante, humaine et modeste face à son immense talent.

Pas d’édition du Journal de l’île ce dimanche

Alors que le Jir n’est pas paru en édition papier depuis dimanche dernier, son site Clicanoo informe ce matin qu’il n’y aura pas non plus d’édition en ligne aujourd’hui. Pour rappel, le titre devrait être imprimé de nouveau la semaine prochaine, un accord provisoire ayant été trouvé avec ICP Roto.