Revenir à la rubrique : Culture

La fête de Mourouga à Saint-Benoît

Aujourd'hui débute la fête de Mourouga à Saint-Benoît au temple Soupramanien. Une fête qui est célébrée dans le cadre de "la Fête de 10 jours" où des cérémonies sont effectuées. Vendredi aura lieu le grand rassemblement pour nombre de pénitents qui célèbreront le jour du Cavadee.

Ecrit par Magali Payet – le mercredi 27 mai 2009 à 14H03

Chaque année, au mois de mai, la communauté tamoule de la Réunion rend hommage au Dieu Mourouga, le chef des armées célestes, dieu de la jeunesse et de la beauté. La cérémonie de purification du temple et des objets de culte a eu lieu hier.

Officiants, pénitents et fidèles observent une période de carême végétarien et d’abstinence avant la fête, où la consommation d’alcool et les sorties liées aux loisirs sont prohibées.
La fête de Mourouga ou « Vaïcasi Visagam » démarre ce jour au temple Siva Soupramanien de Saint-Benoît.

 

Ce vendredi 5 juin, après des ablutions à la Rivière-des-Roches à Saint-Benoît, certains pénitents vont se faire implanter dans le corps des aiguilles en forme de Vel (lance sacrée). D’autres se feront transpercer les deux extrémités de la bouche par une large aiguille ou se feront accrocher des citrons sur le ventre ou le dos à l’aide d’hameçons.
Certaines femmes se verront bâillonner la bouche par un ruban rose (couleur de la divinité) afin de respecter leur vœu de silence. Elles porteront sur la tête une cruche d’eau parfumée au miel et au lait…

A la fin de la procession, l’ensemble des pénitents partageront un bon repas et détruiront leur Cavadee devant le temple.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Gaïa Elsey présente deux nouveaux extraits de son EP

Pas de clips traditionnels pour l’éclectique artiste Gaïa Elsey, mais plutôt une interprétation en live et filmée de « Lam Fam » et « Requin ». Après « Lisez-moi », la chanteuse dévoile ainsi originalement deux nouveaux titres de son EP « Volcan ».

Emmanuelle Ivara et la lumière au bout du tunnel

La ségatière émérite, Emmanuelle Ivara, a mis en ligne son nouveau projet, « Espoir », au lendemain de la fête de la musique : un hymne à la persévérance et à la détermination. Un séga inspirant qui parle des tracas de la vie, des plus petits au plus grands.

L’appel du Séga

C’Cile livre Séga Rézoné, à temps pour les vacances scolaires, et les pique-niques familiaux des moits de juillet et d’août.

Le séga des mauvais conducteurs

Emilie Ivara chante « Pass a twé », un séga qui devrait résonner sur les routes de La Réunion. La ségatière dénonce avec véhémence les mauvais comportements des automobilistes.

« Mon P’tit loup » : Quand les artistes locaux et nationaux donnent le la contre l’inceste

Le 25 octobre prochain, le livre-disque « Mon P’tit Loup » abordant l’inceste et les violences sexuelles sur les enfants, verra le jour. Ce projet ambitieux, initié par Nicolas Puluhen, vise à devenir un outil pédagogique pour libérer la parole des enfants et former les adultes à l’écoute. Parmi les artistes ayant collaboré, on retrouve des grands noms de la scène musicale nationale et des artistes locaux engagés dans cette cause.