Revenir à la rubrique : Faits divers

Il fonce sur les gendarmes : Le chauffard déféré ce samedi

Vendredi matin à Bras-Panon, le jeune conducteur a foncé sur les forces de l’ordre pour échapper à un contrôle. Il a été placé en cellule de dégrisement avant de pouvoir être entendu.

Ecrit par NP – le samedi 13 mars 2021 à 08H23

Alors que le couvre-feu vient d’être levé, les gendarmes ont tenté de contrôler hier un véhicule à Bras-Panon. Le conducteur a refusé d’obemptérer et a pris la fuite. Coincé dans une rue du centre-ville, il a foncé sur les gendarmes. [Pour éviter d’être renversé, un gendarme a dû faire feu]urlblank:https://www.zinfos974.com/Bras-Panon-Les-gendarmes-ouvrent-le-feu-sur-un-vehicule-qui-leur-fonce-dessus_a167081.html . La balle a blessé le passager avant. 
 
Le véhicule a finalement été retrouvé quelques kilomètres plus loin. Son propriétaire ivre a été placé en cellule de dégrisement et n’a pu être entendu qu’hier en fin de journée. Le blessé a été transféré à l’hôpital.
 
Déféré ce samedi en vue d’un jugement en comparution immédiate lundi, le jeune conducteur de 21 ans devrait être mis en examen pour violences aggravées, refus d’obtempérer et défaut de maîtrise de son véhicule.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

4 voies du Tampon : Une voiture sur le toit

Un accident vient de se produire sur la quatre voies du Tampon. Un véhicule se trouve sur le toit au milieu de la voie descendante voiture sur le toit. De gros ralentissement sont en cours dans le secteur.

St-Louis : Redressé fiscalement, le commerçant devient trafiquant de drogue

Trois Mauriciens sont soupçonnés d’un trafic d’oiseaux et de stupéfiants inter-îles et sont derrière les barreaux depuis 10 mois en attendant leur jugement. Suite à une avarie moteur, leur speed boat qui devait rallier l’île soeur était resté en rade à Sainte-Rose en avril 2023. L’occasion de mettre la main sur leur contact réunionnais qui serait l’intermédiaire entre les cultivateurs de zamal péi et les trafiquants. Ce boutiquier de Saint-Louis avait pourtant fait fortune…