Revenir à la rubrique : Communiqué

Grève des médecins : Les syndicats appellent à fermer les cabinets en signe de protestation

L'intersyndicale des médecins de La Réunion appelle à suivre le mouvement national de grève les 1 et 2 décembre et à fermer les cabinets en signe de protestation.

Ecrit par N.P – le jeudi 01 décembre 2022 à 15H25

Le communiqué :

NOUS REVENDIQUONS :

OUI à la revalorisation des tarifs conventionnés des consultations de toutes les spécialités Une revalorisation tarifaire est indispensable à l’exercice d’une médecine de qualité. Les tarifs actuels, non revalorisés depuis des années, sont déconnectés de la réalité économique et ne permettent plus un exercice attractif pour l’installation des nouveaux médecins. Sans revalorisation tarifaire significative, l’exercice libéral de la médecine va disparaitre au détriment de la santé des réunionnais.

OUI à la revalorisation du forfait médecin traitant Le forfait médecin traitant valorise le rôle de coordination spécifique au médecin traitant et le travail de synthèse et de tenue du dossier médical.

OUI au cumul des actes à 100% Un acte effectué doit être un acte facturé. Les médecins ne veulent plus être les seuls à travailler à moitié prix au deuxième acte effectué et gratuitement au troisième. On ne solde pas la santé de nos patients.

Oui à la possibilité de coter une consultation et un acte technique Un médecin doit pouvoir effectuer les actes techniques qu’il juge nécessaires lors de sa consultation et être honoré à la hauteur de son expertise.

NON à l’ensemble des mesures coercitives du PLFSS 2023 (projet de loi de financement de la sécurité sociale) Les médecins s’opposent à toute gestion comptable de la santé. La santé n’est pas une dépense mais un investissement.

NON au transfert des compétences proposé par le CLIO Pour masquer le manque de médecins, le gouvernement veut confier les actes médicaux à d’autres professionnels non formés. L’expertise médicale est incontournable et non substituable pour une réelle qualité de soins et la sécurité de nos patients.

NON à la 4e année d’internat dans les déserts Les étudiants en médecine ne sont pas là pour remplir les déserts créés par les politiques de santé développées depuis des années.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique