Revenir à la rubrique : Faits divers

Gérald Darmanin ordonne l’expulsion de 231 personnes suspectées de radicalisation

Deux jours après l'attentat terroriste de Conflans, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a annoncé que 231 personnes qui sont suspectées par les services de l'état de s'être radicalisées, vont être expulsées du territoire français.

Ecrit par – le lundi 19 octobre 2020 à 09H44

Comme le ministre de l’Intérieur l’avait indiqué lors du dernier bilan mensuel sur la délinquance, 231 personnes, en situation irrégulière, sont suivies pour soupçons de radicalisation. Deux jours après les attentats de Conflans, Gérald Darmanin a donné ordre aux préfets d’appliquer cette décision d’expulsion rapporte Le Parisien

Ces étrangers, entrés irrégulièrement sur le sol français, sont inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste. Sur les 231 personnes concernées par la décision, 180 sont déjà en détention. Les autres doivent faire l’objet d’une arrestation. 

Suite au conseil de Défense qui s’est tenu à l’Elysée dimanche soir, il a été décidé de renforcer la sécurité des établissements scolaires dès la rentrée. Des actions rapides seront également menées contre les associations ou individus tenant un discours de haine. Suite aux attentats de Conflans, 80 messages de soutien au terroriste de ont été interceptés. Plusieurs opérations sont prévues ce lundi.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.