Revenir à la rubrique : Politique

Etang-Salé : Mathieu Hoarau reçoit l’écharpe devant d’autres maires

​Mathieu Hoarau est devenu officiellement maire de l’Etang-Salé ce 26 février. Le conseil d’installation a eu lieu ce samedi matin au stade du Centenaire.

Ecrit par LG – le samedi 26 février 2022 à 15H12

C’est des mains du doyen de séance, à savoir Gilbert Bénard, que Mathieu Hoarau a reçu ce jour l’écharpe de maire. Le nouvel homme fort de la ville du sud a été élu dimanche dernier avec 50,68% des suffrages exprimés.

20 février 2022 : Mathieu Hoarau met fin au règne de Jean-Claude Lacouture à l’Étang-Salé

« C’’est pour moi un très grand honneur de m’adresser à vous pour la première fois dans ma fonction de maire », a-t-il entamé son tout premier discours en tant que premier magistrat de la ville.

« J’ai une pensée naturellement pour mes prédécesseurs qui ont suscité en mois l’intérêt que je porte à notre commune et à son développement », a-t-il évoqué le ressort de son engagement politique. Un ressort qui aurait pu être brisé il y a deux ans lorsque, d’une seule voix, Jean-Claude Lacouture l’avait devancé un soir de juin 2020. Un échec qui, finalement, n’en était pas un puisque la contestation des résultats engagée par Mathieu Hoarau avait fini par payer devant la plus haute juridiction administrative. 

C’est donc pour un mandat de seulement quatre ans qu’il prend les rênes de cette ville de 15.000 habitants partagés entre les hauts et le littoral. 

Ce court mandat, le jeune homme de 37 ans le voit comme « un mandat de proximité, de partage et de concrétisation », affiche-t-il sa méthode. 

« À l’heure où la décadence ébranle la classe politique, la proximité avec le maire se doit d’être renforcée. L’enthousiasme qui est le mien à cet instant, c’est le vôtre », a-t-il partagé son enthousiasme. Un élan qu’il projette d’impulser avec son équipe qui est « prête à prendre ses responsabilités et faire honneur aux engagements pris devant vous. »

« Servir au nom de l’intérêt général en toute probité »

Fidèle à ses convictions énoncées durant la campagne de cette municipale partielle, le jeune maire promet que sa majorité s’appliquera à servir les Etang-Saléens « sans déconstruire pour le plaisir ». Un message adressé à l’équipe sortante dont les chantiers en cours devraient être préservés.

« La majorité qui est à votre service est nouvelle mais certainement pas novice. Nous avons à prendre nos marques mais soyez certain de ses capacités et de son attachement à vous servir au nom de l’intérêt général en toute probité », poursuit-il son discours d’installation. 

Devant d’autres maires venus assister à ce conseil municipal, avec notamment Julianna M’Doihoma, Vanessa Miranville, Eric Ferrère, André Thien Ah Koon et Olivier Hoarau, le nouvel édile de l’Etang-Salé a également envoyé un signal à l’opposition. 

« La démocratie aura une part de choix dans cette nouvelle gouvernance. Je veillerai à votre liberté d’expression et je souhaite vivement que chacun s’exprime, remarque, propose ou critique, dans le respect et la volonté de construire la nouvelle Etang-Salé », propose-t-il à ses concurrents d’hier.

Une « construction de la nouvelle Etang-Salé » qui s’est faite en ce jour d’intronisation pour la liste « L’Etang-Salé uni » sans le maire déchu Jean-Claude Lacouture.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.