Revenir à la rubrique : Faits divers

Etang-Salé : Amende salée pour un pêcheur de zourit

L’homme a été pris en flagrant délit dans les limites de la Réserve marine, un jour durant lequel la pêche au poulpe de récif est interdite.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 17 février 2021 à 09H17

Les gardes ont surpris Jean-Pierre alors qu’il pêchait avec un pic dans l’eau le 17 juin 2019. La pêche traditionnelle à l’intérieur de la Réserve naturelle nationale marine de La Réunion est réglementée pour des enjeux de sauvegarde de la ressource.

Pas de civet en vue pour le pêcheur. Le zourit devait lui servir d’appât pour pêcher un autre mets très apprécié sur nos tables, cette fois-ci préparé en cari, le macabit. « Il est question de sauvegarde pour les générations futures », rappelle ce mardi le parquet. 

Pour la défense du prévenu, son avocate Me Delphine Savigny s’est opposée au fait « d’imputer l’état des mers à des petits pêcheurs ». 

Le tribunal a finalement suivi les réquisitions du parquet et condamné Jean-Pierre à 500 euros d’amende, 5 ans d’interdiction d’activité sociale en lien avec la pêche et au retrait de son autorisation de pêche durant 1 an. 
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.