Revenir à la rubrique : Politique

En visite à la Réunion, Patrick Mignon (Debout la France) fustige le rapport Lurel

Patrick Mignon, le vice-président du parti de Nicolas Dupont Aignan, Debout la France, est sur notre île pour échanger avec divers élus locaux au sujet de la recommandation n°5 du rapport Lurel.

Ecrit par MA – le vendredi 08 avril 2016 à 18H33

Le parti Debout La France est fermement opposé à la recommandation n°5 du [rapport Lurel]urlblank:http://www.outre-mer.gouv.fr/IMG/pdf/LISTE_DES_RECOMMANDATIONS_RAPPORT_LUREL_EGALITE_REELLE_OUTRE.pdf . C’est ce qu’est venu dire Patrick Mignon, son vice-président, dépêché par Nicolas Dupont Aignan suite aux « alertes » du secrétaire départemental Hugues Maillot. L’occasion pour le responsable politique de « prendre la température avec les élus locaux ».
 
Pour rappel, la recommandation propose une modification de l'[article 73 de la Constitution]urlblank:https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Constitution-du-4-octobre-1958#ancre2178_0_14_92 (qui prévoit que les lois et règlements sont applicables de plein droit dans les départements d’Outre-mer mais peuvent faire l’objet d’adaptations) en supprimant l’alinéa 5 qui exclut La Réunion du dispositif d’habilitation et en élargissant les possibilités d’adaptation « pour mieux tenir compte des handicaps permanents, des caractéristiques et contraintes particulières des départements d’outre-mer ».

« Il n’y a pas besoin de modifier la constitution »

« Nous revendiquons notre filiation gaulliste, pour nous, l’unité de la République est fondamentale », assure Patrick Mignon. « Là, on a le sentiment qu’il y a du tripatouillage sous couvert d’égalité réelle, alors que la situation actuelle n’empêche en rien l’égalité réelle. Cela ouvre la voie à ce que veulent les Antilles, c’est-à-dire à une différenciation au sein de la République, et c’est ce qui nous inquiète ».

Refusant une telle mesure, Hugues Maillot et Patrick Mignon déclarent vouloir le maintien du statu quo : « L’article 73 est un article élastique qui a montré son efficacité. On a tous les relais nécessaires pour faire admette des exceptions. Il n’y a pas besoin de modifier la Constitution », juge Hugues Maillot, qui regrette que cette recommandation « supprime les frontières entre l’article 73 et 74 et supprime l’amendement Virapoullé ».
 
Au total, Patrick Mignon doit rencontrer six élus. « Des maires, mais aussi des élus de collectivités territoriales plus larges », indique-t-il. « Ceux que j’ai déjà vu ont montré qu’ils souhaitaient plutôt conserver en l’état le système de départementalisation », assure-t-il, refusant toutefois de donner le moindre nom.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Raphaël Glucksmann à La Réunion : Pour une Europe « de la solidarité »

La famille socialiste réunie au grand complet ce samedi lors du meeting de Raphaël Glucksmann à la Nordev. Plus de 2.000 personnes ont en effet assisté au grand oral du leader de Place Publique, également chef de file du Parti socialiste à l’occasion des élections européennes. Ce dernier a exposé sa vision ambitieuse pour l’avenir de l’Europe et son engagement en faveur d’une société « plus juste et équitable », notamment à La Réunion. (Photos : © Pierre Marchal / Anakaopress)

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.

Européennes : Les Ecologistes veulent mettre les bouchées doubles à La Réunion

Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV (Europe Ecologie-Les Verts) était à La Réunion pour présenter le programme des écologistes pour les Européennes, mais aussi pour inviter les Réunionnais à participer sous toutes les formes à défendre et préserver leur territoire. Elle appelle à voter Vert pour sortir du statu quo européen et améliorer la prise en compte des spécificités réunionnaises.

Démission de Perceval Gaillard : La majorité municipale saint-pauloise s’exprime

Le député Perceval Gaillard a démissionné de son mandat de conseiller municipal et communautaire, a révélé le JIR. Une démission qui interviendrait après une série de désaccords avec Huguette Bello et Emmanuel Séraphin, selon le média. Suite à cette annonce, la majorité municipale de Saint-Paul a indiqué regretter cette démission.