Revenir à la rubrique : Faits divers

Double meurtre au Bézaves : Le gramoune placé en détention

Après sa garde à vue, l'homme de 85 ans a été déféré devant le palais de justice de Saint-Pierre ce vendredi. Il a été mis en examen et placé en détention pour le meurtre de sa femme de 78 ans et d'une aide ménagère de 57 ans. Les faits se sont produits tôt mercredi 10 mars dans le quartier de Bézaves à Saint-Joseph.

Ecrit par NP – le vendredi 12 mars 2021 à 16H30

L’auteur des coups mortels ce mercredi à Saint-Joseph a été mis en examen pour meurtres. Il s’est vu logiquement signifier sa mise en détention provisoire lors de son passage devant le juge des libertés.

L’homme de 85 ans est arrivé peu avant 14 heures au tribunal de Saint-Pierre. Instituteur à la retraite, il est suspecté d’avoir tué sa femme et sa voisine tôt mercredi à Bézaves, commune de Saint-Joseph. 

Pour rappel, le double meurtre s’est produit ce 10 février au petit matin. Ce jour-là, le quartier de Bézaves se réveille sous le choc. [Une aide ménagère de 57 ans et une femme de 78 ans ont été tuées.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Deux-femmes-tuees-a-Saint-Joseph_a167016.html

Cette dernière était atteinte de la maladie d’Alzheimer. ​Depuis 5 ans, le mari s’occupait de sa femme malade. Durant sa garde à vue, il a expliqué avoir porté plusieurs coups à sa femme, notamment au visage dans le but de mettre fin à ses souffrances, « dans un but libératoire ». Ce premier acte de ce terrible drame survenu entre les murs d’une maison jusque-là paisible, s’est déroulé tôt ce mercredi matin, alors que le mari préparait le petit-déjeûner.

Une « scène de crime impressionnante »

Le deuxième passage à l’acte s’est fait dans des circonstances plus floues. Mais, devant l’évidence, le suspect a fini par reconnaître les faits.

L’enseignant à la retraite a rapidement été interpellé avant d’être hospitalisé suite à un malaise. Deux autres proches avaient également été placés en garde à vue. 

L’octogénaire présente un casier judiciaire vierge. Il n’a pas souhaité parler devant le juge d’instruction.

La procureure Caroline Calbo a tout naturellement requis la détention provisoire au vu de la gravité des faits. La violence des coups portés et répétés avec plusieurs outils, le tout donnant lieu à une « scène de crime impressionnante », souligne Caroline Calbo, sont des éléments du dossier qui ont offert peu de choix au juge des libertés. Ce dernier a logiquement suivi l’avis de la procureure en avisant le suspect de sa détention provisoire.

Le suspect prend la direction d’une cellule individuelle avec suivi médical au centre de détention de Domenjod.

 

Double meurtre au Bézaves : Le gramoune placé en détention

Partager cet article
Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Tir de gomm-cogne à Saint-Philippe : 4 ans de prison pour l’auteur

Arrivé libre au tribunal, Jean-Donovan P. l’a quitté pour se rendre directement en prison. Reconnu coupable dans l’affaire du tir de gomm-cogne contre un jeune homme en mars 2022, il a été condamné à quatre ans de prison, dont un en sursis probatoire, avec mandat de dépôt.

Le procès du tir flash-ball St-Philippe se déroule ce mardi

Jean-Donovan P, le tireur supposé du tir de flash-ball qui a grièvement blessé un jeune homme le 18 mars 2022 à Saint-Philippe, est jugé ce mardi par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Il est poursuivi pour violences avec usage d’une arme, une qualification que conteste la défense.