Revenir à la rubrique : Faits divers

Deux femmes tuées à Saint-Joseph

Une agression mortelle s'est produite ce mercredi matin. Deux femmes ont été retrouvées mortes dans une habitation de Saint-Joseph.

Ecrit par BS – le mercredi 10 mars 2021 à 10H07

Les gendarmes ont dressé des rubalises autour d’une maison de Saint-Joseph ce mercredi matin. Selon les premières informations, deux personnes ont été retrouvées mortes à l’intérieur.

Il s’agirait d’une double agression mortelle.

Un mari aurait tué sa femme atteinte de la maladie d’Alzheimer ainsi que l’auxiliaire de vie qui était présente au domicile du couple. L’auteur supposé des faits est un enseignant à la retraite. 

Le point sur l’enquête réalisé par la Procureure de la République

Ce matin vers 6h30, les gendarmes sont sollicités suite à la découverte de 2 femmes décédées, âgées de 78 ans et 57 ans, dans un domicile de St Joseph. Une enquête pour meurtre est ouverte.

Sont présents sur place 3 proches des victimes qui sont immédiatement placés en garde à vue. Suite à un malaise, le conjoint d’une des victimes a été hospitalisé.

La procureure s’est déplacée sur les lieux, rejointe par les enquêteurs de la section de recherches, saisis de l’enquête, et des techniciens d’identification criminelle. Ils bénéficient de l’assistance de gendarmes de la brigade des recherches et de la compagnie de St Pierre.

Les constatations ont été réalisées sur place par 2 légistes, les autopsies seront effectuées demain.

Les investigations viseront à déterminer précisément les circonstances de commission des faits et d’identifier l’auteur.

 

 

Témoignage d’un voisin

Un habitant du quartier où s’est produit le drame s’est exprimé au micro de Zinfos974. Il explique qu’une dispute s’était produite le matin-même et que sa mère avait été blessée : « Elle essayait de séparer les deux protagonistes, le mari d’une des femmes qui est morte. Ma mère a eu le bras cassé. »

Il explique par ailleurs que la situation était difficile dans le couple au coeur du drame : « Il était au bout du rouleau, il était fatigué. Sa femme avait Alzheimer, il n’en pouvait plus, je pense qu’il a eu un coup de sang. Il a un caractère très fort, mais quelqu’un de gentil, à la base. Il a perdu pied, en fait. »

 

 

Prisca Bigot sur place

 

Le maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, s’est exprimé suite à ce drame :

« C’est avec consternation et une profonde tristesse que j’ai appris ce matin le drame qui a eu lieu dans le quartier de Bézaves à Saint-Joseph.

Deux habitantes ont perdu la vie dans des circonstances dramatiques. Avec leur disparition, c’est tout un quartier et tout Saint-Joseph qui sont sous le choc devant la violence des faits.

Dès l’annonce de la nouvelle, toute l’équipe municipale s’est mobilisée pour apporter son soutien à la famille et aux proches.

Je fais confiance aux forces de l’ordre et à la justice pour mener l’enquête et faire toute la lumière sur les circonstances de cette tragédie.

Pour l’heure, je veux témoigner ma sympathie et mon entier soutien aux familles touchées par ce terrible drame, aux riverains et à tous les habitants du quartier.  »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Aux assises, le procès du ti-père accusé de la mort de Gabriel : « Frapper, c’est une méthode d’éducation »

Ce mardi, au deuxième jour du procès d’Haymerick Gonfo, la mère de Gabriel n’est pas venue témoigner, malgré l’importance de sa déposition. La cour a décidé de poursuivre l’audience – alors que la défense avait plaidé un renvoi de l’affaire – dévoilant des détails poignants sur les maltraitances subies par l’enfant. Haymerick Gonfo risque 30 ans de réclusion criminelle et ne reconnaît pas les faits.

Etang-Salé : Un adolescent emporté par les vagues, mais retrouvé sain et sauf

Un adolescent a été emporté par les vagues à l’Etang-Salé au cours de la nuit, ont rapporté nos confrères de Linfo.re ce mardi matin. Un dispositif de recherches a été déployé par les pompiers et les forces de l’ordre.
L’adolescent a finalement réussi à regagner le rivage et à retrouver ses proches. Les pompiers n’en ayant pas été immédiatement informés, les recherches se sont poursuivies alors que l’adolescent était sain et sauf.