Revenir à la rubrique : Belal | Faits divers | Société

Cyclone Belal : Des interventions des secours ont été autorisées durant l’alerte violette

Le préfet de La Réunion a déclenché l'alerte violette de 6 heures à 13 heures ce lundi pendant que le mur et l'œil du cyclone Belal transitait au Nord-Est de La Réunion. Cette phase du plan Orsec cyclonique prévoit le confinement des forces de l'ordre, des secours et des équipes d'intervention comme le reste de la population. Mais le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a révélé que Jérôme Filippini a autorisé des sorties exceptionnelles durant la période où les conditions météorologiques étaient les plus dégradées.

Ecrit par N.P. – le mercredi 17 janvier 2024 à 14H22

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, s’est exprimé dès mercredi matin lors du premier arrêt de sa visite express sur l’île suite au passage du cyclone Belal. Interpellé sur l’activation de l’alerte violette, une première à La Réunion, le membre du gouvernement soutient le choix du préfet.

« Le préfet a très bien agi en prenant une position qui n’a pas plu à tout le monde, mais qui a permis de sauver des vies, notamment les vies des gendarmes et des pompiers qui meurent en intervention« , a assuré Gérald Darmanin qui a défendu le passage en alerte violette cyclonique alors que Belal frappait La Réunion.

« Cela n’a pas empêché qu’ici ou là, dans des situations exceptionnelles pendant l’alerte violette, le préfet n’ait accordé des autorisations de sorties aux secours« , affirme le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer. Il a évoqué un exemple : « Je pense notamment à une personne qui était bloquée dans un ascenseur et pour laquelle les pompiers sont intervenus à la demande du préfet malgré cette séquence où on ne pouvait pas sortir. »

« Il y a eu évidemment des secours aux personnes. Mais ce n’avait aucun intérêt de protéger des biens en risquant la vie de femmes et d’hommes, de pompiers, de policiers et de gendarmes« , a insisté Gérald Darmanin. Le membre du gouvernement affirme que le préfet a pris la bonne décision et il en veut pour preuve les drames à Maurice : « Il suffit de regarder les territoires qui sont autour de La Réunion pour voir que l’État français a été au rendez-vous. »

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Disparition inquiétante à Saint-Paul : Un homme de 74 ans introuvable

La gendarmerie a ouvert une enquête pour la disparition inquiétante d’une personne majeure. Il s’agit de Jean Georges Gamin, 74 ans, qui n’a plus donné signe de vie depuis mercredi. Il avait quitté le domicile de sa sœur à la Possession pour se rendre en bus à la maison de la justice et du droit de La Saline les Hauts. Toute personne ayant des informations est priée de contacter la gendarmerie de Plateau Caillou au 02.62.93.75.42 ou hors des heures ouvrées, le 17.

Domenjod : L’ex-détenu qui avait agressé un surveillant retourne en prison

Amjad G. s’en était pris à un agent de la prison de Domenjod le 17 juillet dernier alors qu’il venait d’être jugé pour des faits d’exhibition sexuelle. Relâché après sa détention provisoire, il a été arrêté pour répondre cette fois des faits de violence sur l’agent pénitentiaire. Une information Zinfos974.

Cétacés : Vers un renforcement des règles d’observation ?

Si 2023 a été une année exceptionnelle pour l’observation des baleines, la tendance pour 2024 montre que les cétacés risquent d’être moins nombreux sur nos côtes. Cela signifie donc une pression aiguë sur les animaux, dont la protection reste la priorité. L’Etat appelle donc les usagers de la mer à bien respecter les règles pour éviter aux autorités d’avoir à renforcer la législation à la fin de la saison. La préfecture promet au moins huit contrôles par semaine.

Domenjod : L’ex-détenu qui avait agressé un surveillant a été interpellé

Comme nous vous l’indiquions le 17 juillet dernier, les agents pénitenciers avait fait part de leur inquiétude suite à la libération d’un prévenu en détention provisoire qui avait agressé violemment un agent de la prison de Domenjod. L’homme a finalement été interpellé pour ces faits et placé en garde à vue.