Revenir à la rubrique : Société

Crise du BTP : La réunion de la dernière chance ?

L’intersyndicale et le patronat rencontrent une nouvelle fois ce mercredi pour de nouvelles négociations. Les discussions seront encadrées par le secrétariat général de la préfecture.

Ecrit par N.P. – le mercredi 07 février 2024 à 06H17

Les négociations continuent dans le secteur du BTP qui est en crise à La Réunion. L’intersyndicale menace toujours de démarrer une grève illimitée ce jeudi si des garanties ne sont obtenues lors de la réunion organisée aujourd’hui en préfecture.

Le secteur du BTP est en récession, expliquent les acteurs. Les crises successives sont à l’origine de la situation. Les Gilets Jaunes en 2018, l’épidémie de Coronavirus en 2020, la guerre en Ukraine en 2021 et l’inflation des matériaux en 2022 sont pointés du doigt par le patronat.

La FRBTP (Fédération réunionnaise du BTP) déplore un contexte de plus en plus difficile avec une hausse du coût de l’énergie, du fret et une inflation annuelle de plus de 3,5% depuis trois ans. Les entreprises expliquent ne plus être en capacité d’absorber ces augmentations, d’autant plus que la commande publique a diminué de 30%. Le patronat demande donc une action des pouvoirs publics pour “retrouver des marges bénéficiaires correctes.

L’intersyndicale, elle, déplore la position des patrons au sujet des négociations salariales. La FRBTP a en effet présenté unilatéralement une recommandation de hausse des salaires avant la réunion des négociations annuelles obligatoires. Une décision qui a provoqué la colère des syndicats qui fustigent une annonce avant les discussions et surtout une directive qui ne permet pas d’adapter les rémunérations à l’inflation que subissent les employés.

L’intersyndicale a accepté de décaler le début de la grève illimitée annoncée initialement pour mercredi à ce jeudi afin de permettre la tenue de la réunion en préfecture. Mais les syndicats ne sont pas particulièrement optimistes car le patronat demande l’intervention des pouvoirs publics. Mais l’Etat ne devrait pas être en mesure de fournir des réponses dans les heures ou les tous prochains jours.

La préfecture pourra-t-elle offrir des garanties suffisantes pour que le patronat décide de revoir sa position ? L’intersyndicale sera-t-elle convaincue par les annonces attendues ce mercredi ? Ou le secteur du BTP entrera-t-il dans une véritable crise ? La réponse sera connue dans le courant de la journée.

Thèmes : BTP
S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Il est bien ce pré fait rien
16 jours il y a

Crise de la vie chere..l’Etat absent pour lutter pour la population

valeo
16 jours il y a

Quand il n’y aura plus aucun terrain, puisque c’est inévitable, ça donnera quoi le BTP?

maki
Répondre à  valeo
16 jours il y a

La rénovation , la déconstruction et le réaménagement. Pleins de choses en bref!

Antiflic
16 jours il y a

Tout les ans la ,CGTR fait le même cinéma …
Laissez les pleurer ils finiront bien par arrêter

Gilles
Répondre à  Antiflic
16 jours il y a

Pfff …Venez travailler dans le BTP après vous comprendrez…

Dans la même rubrique

Eleanor va-t-elle faire le tour de La Réunion ?

La tempête Eleanor devrait réaliser une boucle entière autour des Mascareignes tout en se dissipant. Le système dépressionnaire doit d’abord transiter au Sud de La Réunion ce week-end sans apporter une dégradation « significative » de la météo, avant de remonter le long de la côte Est malgache, là où elle s’est formée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial