Revenir à la rubrique : Société

Conflit au collège Mille Roches : les parents veulent rencontrer la principale

Vendredi, plusieurs parents ont souhaité faire le point sur le conflit qui oppose plusieurs professeurs à la principale du collège Mille Roche de Saint-André. LA réunion a tourné court. Une nouvelle assemblée générale se tiendra cet après-midi à 16 heures.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 22 septembre 2008 à 06H18

i[“Nous avons créé un collectif, car nous avons la même préoccupation, l’avenir de nos enfants. Nous avons déjà rencontré les enseignants, nous demandons maintenant à rencontrer la principale. Ainsi, nous pourrons faire notre opinion sur ce qui se passe”. ]i
L’un des parents présents devant les grilles du collège Mille Roches, vendredi matin, a déjà sa petite idée, mais pas question de choisir un camp ou l’autre. i[“Cette affaire ne nous regarde pas, mais si elle touche nos enfants, alors c’est différent”. ]i
Ce week-end, certains parents ont passé leur temps à réunir les troupes. i[“Nous sommes déjà à une cinquantaine de personnes, toutes sont inquiètes de la tournure des événements”. ]i
Aussi, ce matin vers huit heures, ces parents d’élèves demanderont une audience à la principale. “On ne sait pas si elle va nous recevoir”.
Quelle que soit la position de la principale, les parents d’élèves attendront l’assemblée générale de cet après-midi pour définir l’attitude à adopter.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Loin de la légende de Libertalia, enquête sur un « repaire de forbans » à Madagascar

Entre les années 1690 et 1720, l’île de Sainte-Marie a abrité un comptoir pirate pour la négoce des butins volés, mais aussi pour la traite des esclaves. Les recherches menées par l’archéologue Jean Soulat et son équipe internationale tendent à faire ressurgir du passé les contours d’un campement de forbans dans la baie d’Ambodifotatra. Une base pirate organisée autour d’un site de carénage, d’une canalisation d’eau douce et d’un fortin dédié à la protection des lieux.

L’incorrigible MIKL

Le spécialiste du zouk à La Réunion, MIKL, a dévoilé son nouveau projet « Collé ». Le clip, déjà visionné plus de 150.000 fois en trois semaines, met en relation une histoire d’amour avec ses hauts et ses bas.