Revenir à la rubrique : Océan Indien

Comores : Des recherches compliquées

La carlingue de l'A310 et les passagers du vol Sanaa-Moroni n'ont toujours pas été retrouvés. Les recherches "s'annoncent compliquées" et vont "prendre du temps" selon l'ambassadeur de France aux Comores.

Ecrit par Magali Payet – le mardi 07 juillet 2009 à 07H18

Les recherches de l’épave de l’A310 ne sont pas concluantes. Pour l’heure, aucun corps ni de carlingue n’a été repéré.
Ces recherches s’annoncent « compliquées » et vont « prendre du temps » a déclaré hier à la presse l’ambassadeur de France aux Comores, Luc Hallade.
Selon lui, « tout est compliqué et long. Je comprends tout à fait la souffrance et l’attente des familles, mais il faut avoir un langage de vérité: ça va prendre du temps parce qu’on est dans des conditions difficiles. »

Il faudra ensuite déterminer la nature des fonds, mais il n’existe pas de cartographie précise des fonds marins de l’île de Grande-Comore selon l’AFP. Or, « on est sur un volcan, les fonds sont extrêmement accidentés et la déclivité sous-marine est très forte », a ajouté l’ambassadeur.

Luc Hallade a ajouté que d’ici le 12 juillet, les équipes de secours « vont continuer à préciser la localisation des enregistreurs (…) et à faire des patrouilles sur zone par voies maritime ou aérienne » pour repérer d’éventuels débris et corps.
 
L’Airbus A310 de la compagnie aérienne Yemenia qui a effectué la liaison Paris-Sanaa-Moroni s’est abîmé en mer le 30 juin peu avant son atterrissage à l’aéroport de Moroni. 153 passagers étaient à bord. La seule survivante du crash est Bahia Bakari, âgée de 12 ans. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les tests rapides de détection du choléra autorisés à Mayotte

Un arrêté du ministère de la santé en date du 19 mars autorise désormais l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostique du choléra à Mayotte. Ces tests rapides ne pourront être réalisés qu’avec le consentement des personnes ciblées. L’archipel de Mayotte est en émoi depuis l’annonce mardi d’un premier cas de choléra importé des Comores.