Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] Perceval Gaillard interpelle le ministre des Affaires Étrangères sur la crise en Mer Rouge et la hausse du coût du fret maritime à La Réunion

Le député Perceval Gaillard interpelle le ministre des Affaires Étrangères sur la crise en Mer Rouge et la hausse du coût du fret maritime à La Réunion.

Ecrit par N.P. – le jeudi 30 mai 2024 à 14H56
« Monsieur le Ministre,
Comme vous le savez les attaques de navires en mer Rouge par les rebelles houthistes n’en finissent plus de perturber le commerce maritime mondial. Six mois après le début de la crise, les itinéraires sont rallongés et les prix du fret s’envolent.
Malgré la mise en place par Washington d’une force multinationale de protection maritime, malgré la présence d’une frégate française dans la zone, les rebelles yéménites continuent d’attaquer, en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, des navires entretenant des liens avec Israël et passant par le détroit de Bab Al-Mandab, proche du canal de Suez.
Le 26 avril, un drone a touché le porte-conteneurs MSC-Orion alors qu’il se trouvait à 600 kilomètres des côtes du Yémen, au beau milieu de l’océan Indien, un rayon d’action qui n’avait jamais été aussi large. Plus d’une cinquantaine de navires ont été visés par des attaques depuis novembre 2023. L’un a été coulé, un autre arraisonné par des rebelles.
Ces attaques forcent les compagnies maritimes à détourner leurs navires du canal de Suez vers le cap de Bonne-Espérance rallongeant les trajets entre l’Europe, l’Océan indien et l’Asie.
D’après les données du site PortWatch, géré par le Fonds monétaire international (FMI), entre quinze et trente-cinq porte-conteneurs passaient chaque jour par le canal de Suez, début mai, contre de 70 à 80 à la fin de novembre 2023, soit une chute de moitié.
Alors que le taux de fret avait diminué au cours des premiers mois de l’année, il est soudainement reparti à la hausse. L’indice mondial des conteneurs de Drewry a augmenté de plus 16 % sur les quinze premiers jours de mai.
Pour faire face à cette situation, les cargos ont augmenté leur vitesse pour rattraper leurs retards, ce qui a augmenté la consommation de fioul lourd et les rejets de CO2 dans un secteur qui totalise déjà 3 % des émissions au monde. La crise en mer Rouge accélère ainsi le réchauffement climatique.
À La Réunion cette hausse du coût du fret maritime a des conséquences majeures et multiples :
– la crise du BTP qui bloque notre île est en grande partie liée à la hausse du coût des matériaux elle-même liée au coût du fret maritime.
– l’inflation qui augmente encore le coût de la vie, paupérise la population, met en difficulté nos TPE-PME.
– la difficulté, voire l’impossibilité, d’importer certains produits dont nous sommes dépendants sur le plan alimentaire, économique ou encore sanitaire.
Face à cette situation aussi grave qu’anxiogène pour un territoire comme le nôtre, êtes-vous prêt, monsieur le Ministre à regarder la réalité en face et à en tirer les conclusions qui s’imposent ?
Votre stratégie en Mer Rouge comme au Proche-Orient est un échec cuisant, tant sur le plan stratégique que moral. En soutenant aveuglément les régimes saoudien et israélien, en leur vendant des armes et des bombes, votre gouvernement a fait de notre pays le complice de massacres de civils, de femmes et d’enfants palestiniens et yéménites.
Êtes-vous prêt, monsieur le Ministre, à stopper cette escalade guerrière qui met en danger nos intérêts et à mettre les armes et la diplomatie de la France au service de la paix et de la justice afin de faire de la Mer Rouge et de notre Océan indien une zone de paix ? »
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.

Législatives : La gauche fait front dans l’Ouest

L’heure était au bilan pour Perceval Gaillard et Karine Lebon, mais aussi à la présentation du programme du Nouveau Front Populaire version péi. Face au “danger du RN”, les députés sortants appellent à un sursaut des électeurs.

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.