Revenir à la rubrique : Communiqué | Société

[Communiqué] « Les Droits humains ne se négocient pas, ils se défendent »

La LDH Réunion donne rendez-vous ce samedi 15 juin 2024 devant la préfecture de Saint-Denis, à 10 heures, avec l’ensemble des partenaires et citoyens volontaires, pour une mobilisation contre l’extrême droite.

Ecrit par N.P. – le vendredi 14 juin 2024 à 06H48

L’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République est un choc et ouvre une éventualité d’une majorité d’extrême droite.

Cette perspective serait évidemment un désastre pour les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité que nous portons et qui n’ont jamais été aussi menacées depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

La LDH à la Réunion appelle la société civile, toutes les forces progressistes, syndicales et associatives qui partagent les valeurs d’une République démocratique, sociale et laïque, à se mobiliser contre l’extrême droite.

Aujourd’hui, nous avons besoin de solidarité pour défendre la liberté, l’égalité, la démocratie, la solidarité et l’état de droit.

Ensemble, nous ferons la différence.

Rendez-vous ce samedi 15 juin 2024 devant la préfecture de Saint-Denis, à 10 heures, avec l’ensemble des partenaires et citoyens volontaires.

Saint-Denis le 13/06/2024

Le bureau de la LDH à la Réunion

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’hommage de Secteur 410 à nos aînés

Les chanteurs de Secteur 410 continuent sur leur lancée de valorisation de La Réunion, de sa culture et de sa population. Cette fois, ils rendent hommage aux grands-mères.