Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] « Législatives : pour le rassemblement contre Macron et l’extrême droite »

Déclaration du Comité central du PCR

Ecrit par N.P. – le jeudi 13 juin 2024 à 06H57
Parti Communiste Réunionnais

Mercredi 12 juin, le PCR a réuni son Comité Central, au Port et a donné son point de vue après la dissolution. 

Cette dissolution a lieu dans un contexte social très dégradé. Depuis plusieurs décennies, La Réunion est plongée dans une crise tellement grave que l’Insee a qualifié « socialement hors-normes ». L’absence de développement et le chômage de masse entraînent dans la pauvreté une grande partie de la population. Notons quelques chiffres : 

– plus de 170 000 demandeurs d’emploi ;

– plus de 50 % des jeunes sortis de l’école au chômage ;

– 50 % des moins de 18 ans vivent dans une famille sous le seuil de pauvreté ;

– plus de 40 000 demandes de logement social et un total de 120 000 victimes de la crise du logement ;

– 120 000 illettrés alors que l’école est gratuite et obligatoire entre 6 et 16 ans.

A cela se sont ajoutées les conséquences de la politique du gouvernement depuis ces 2 dernières années, avec notamment :

– hausse de 43 % du prix de l’électricité ;

– remise en cause du droit à une retraite suffisante pour vivre ;

– poursuite d’une politique de casse sociale au profit de la classe la plus favorisée via des baisses d’impôt pour les plus riches et une réduction des dépenses pour les services publics.

-76% d’abstention aux élections européennes.
 

Pour redresser la situation et redonner espoir à la population, le Parti communiste réunionnais propose le rassemblement de toutes les bonnes volontés pour co-construire un projet réunionnais de développement durable. Ce projet servira de base à une future loi-programme pour La Réunion portée par les Députés Réunionnais. 

 

Pour cet objectif, le PCR soutiendra le rassemblement des forces de progrès pour l’élection de 7 députés à La Réunion autour de cette revendication principale ainsi que 2 autres considérations :

– obliger Emmanuel Macron à quitter la présidence de la République, car il est le seul responsable de la montée de l’extrême droite par son refus, en 2017 et en 2022, de constituer un gouvernement de Front républicain. 

– devancer l’extrême droite qui ambitionne de devenir Premier ministre d’Emmanuel Macron. Son but est d’aller encore plus loin dans la casse sociale.

Le PCR souhaite des candidatures uniques des forces de progrès dans chaque circonscription. Là où cela n’est pas possible, le PCR appelle à un accord de désistement républicain au second tour en faveur du candidat des forces de progrès le mieux placé pour combattre Macron et l’extrême droite.

Bureau de presse du PCR
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :