Revenir à la rubrique : Communiqué | Océan Indien

[Communiqué] Le collectif Ré-MaA dénonce le non-respect des engagements du Gouvernement et demande des actions concrètes à Mayotte

Les politiques se succèdent et la situation reste inchangée à Mayotte pour le collectif Ré-MaA. Il demande l'application des mesures annoncées en matière d'immigration et de droits sociaux.

Ecrit par N.P. – le samedi 04 mai 2024 à 09H31

Nous, collectif Résistance Reunion-Mayotte en Action, dénonçons avec fermeté l’attitude du gouvernement qui continue à faire de la communication politique sans mettre en œuvre des actions concrètes pour répondre aux besoins urgents de notre île.

Malgré les visites officielles et les annonces répétées, nous constatons avec indignation l’absence d’améliorations significatives dans des domaines vitaux tels que la santé et la sécurité.

La situation sanitaire et sécuritaire à Mayotte continue de se détériorer, mettant en péril la vie et le bien-être de nos concitoyens. Face à cette urgence, nous exigeons la mise en place immédiate de moyens efficaces pour la fermeture de nos frontières maritimes par la marine, afin d’empêcher l’arrivée des kwassas avec des personnes malades du choléra susceptibles d’être évacuées vers notre île. Nous ne voulons pas revivre les cauchemars vécus lors de la crise du COVID-19.

Nous demandons également la présence des forces militaires sur les axes routiers de Mayotte, particulièrement sur les routes où les criminels attaquent régulièrement les automobilistes. La sécurité des habitants doit être une priorité absolue, et des mesures concrètes doivent être prises pour protéger la population contre ces actes de violence et de criminalité.

En outre, nous exigeons la fermeture immédiate du service des régularisations et l’arrêt de la délivrance des titres de séjour territoriaux en attendant la promulgation des nouvelles lois. Cette mesure est nécessaire pour prévenir l’immigration incontrôlée et garantir la sécurité de tous les habitants de Mayotte.

Enfin, nous insistons sur la nécessité d’un rattrapage urgent du développement accéléré de notre département et sur la mise en place des alignements sociaux qui ne doivent plus être reportés. Il est temps que Mayotte bénéficie des mêmes droits et des
mêmes opportunités que le reste du territoire français.

Nous demandons au gouvernement de prendre des mesures immédiates et concrètes pour répondre à ces demandes légitimes. Les Mahoraises et les Mahorais, ne tolérerons plus le non-respect des engagements pris et continueront à se mobiliser jusqu’à ce que des actions tangibles soient mises en œuvre pour garantir la sécurité et le bien-être de tous.

Thèmes : Mayotte
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] TikTok en Nouvelle-Calédonie : le blocage du réseau social n’est pas suspendu

Saisi par des associations et des particuliers, le juge des référés du Conseil d’État ne suspend pas le blocage de TikTok en Nouvelle-Calédonie. En effet, les requérants n’apportent pas d’éléments pour démontrer que ce blocage a des conséquences immédiates et concrètes sur leur situation et leurs intérêts, ce qui est une « condition d’urgence » nécessaire pour l’intervention du juge des référés. Dans un contexte où tous les autres réseaux sociaux et médias presse, TV et radio restent accessibles, et parce que ce blocage temporaire vise à contribuer au rétablissement de la sécurité sur l’archipel, le juge des référés rejette la demande des requérants.