Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] « La Plaine des Palmistes ne sera pas le parent pauvre du SDIS de La Réunion »

Le maire de la Plaine des Palmistes, Johnny Payet, interpelle la présidente du SDIS sur la situation de sa commune.

Ecrit par N.P. – le mardi 28 mai 2024 à 11H10
Photo d'archives

Dans la nuit de samedi à dimanche, un feu s’est déclaré dans l’appartement d’une résidence à La Plaine des Palmistes. Comme il se doit, les pompiers sont intervenus et le sinistre a pu être circonscrit. Mais plusieurs constats ont pu être faits à l’issue et lors de cette intervention par deux élus appelés et présents sur les lieux et ce n’est malheureusement pas la première fois.

Il n’y avait que trois pompiers disponibles pour ce départ sur La Plaine des Palmistes. Est-ce normal ?

Malheureusement, lors de cette intervention, deux soldats du feu ont été blessés et transportés au GHER de Saint-Benoit, donc il ne restait qu’un pompier disponible sur la caserne. Est-ce Normal ?

Ces intervenants ont été blessés, car le véhicule affecté à notre caserne ne disposait pas des moyens de protection individuelle nécessaires à la bonne exécution de cette tâche, et que le véhicule de la Plaine des Palmistes, complet celui-là, était prêté à la caserne de Saint-André.

Est-ce normal ?

Non, Monsieur le Maire de La Plaine des Palmistes ne trouve pas cela normal et interpelle le SDIS 974 en la personne de sa Présidente. La Plaine des Palmistes ne sera pas le parent pauvre du SDIS de la Réunion. La Plaine des Palmistes et ses pompiers méritent de travailler dans les meilleures conditions qui soient avec les équipements adéquats et les hommes nécessaires.

Que se serait-il passé s’il y avait eu un autre départ cette nuit-là ?

Malheureusement, force est de constater qu’à cette heure, notre caserne de La Plaine des Palmistes n’est pas opérationnelle.

Madame la Présidente, on ne transige pas avec la sécurité des Palmiplainois, elle est pour nous, notre priorité.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.

Législatives : La gauche fait front dans l’Ouest

L’heure était au bilan pour Perceval Gaillard et Karine Lebon, mais aussi à la présentation du programme du Nouveau Front Populaire version péi. Face au “danger du RN”, les députés sortants appellent à un sursaut des électeurs.

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.