Revenir à la rubrique : Communiqué | Société

[Communiqué] La Fête de la Musique, nulle part ailleurs qu’à Saint-Denis

La Ville de Saint-Denis annonce une édition exceptionnelle de la Fête de la Musique, prévue le 21 juin, qui alliera l'esprit du sport et la passion de la musique, avec plus de 1000 artistes attendus et des dispositifs spéciaux pour faciliter l'accès et le déplacement des festivaliers.

Ecrit par N.P. – le vendredi 14 juin 2024 à 14H33

La Ville de Saint-Denis est fière d’annoncer le retour de la Fête de la Musique, avec une édition exceptionnelle placée sous le thème du sport. Cette année, la capitale a choisi de fusionner deux univers en apparence distincts mais qui partagent des sensations communes : la passion, l’émotion, la persévérance et la détermination.

Une soirée sous le thème du sport
Avec l’accueil de la flamme olympique le 12 juin dernier, Saint-Denis vit actuellement un moment unique d’union entre sport et culture. Dans cette dynamique, la ville a pris l’initiative de donner une dimension particulière à sa traditionnelle Fête de la Musique en y insufflant l’esprit sportif qui anime la capitale. En effet, l’univers sportif et musical, d’apparence différente, partagent des sensations communes : la passion, l’émotion, la persévérance, la détermination…

Plus de 1000 artistes attendus
Le vendredi 21 juin prochain, Saint-Denis vibrera au rythme de la musique et de l’énergie sportive. La ville se transformera en un vaste terrain de jeu musical, où plus de 1000 artistes se produiront sur plus de 30 scènes au cœur du Centre-Ville. De 18h à minuit, la musique et le sport s’uniront pour offrir une soirée inoubliable, pleine de surprises et d’émotions. Attendez-vous à des scènes en forme de ring de boxe ou encore des terrains de basket transformés en sound systems.

Les traditionnelles scènes d’Exo FM, DJ Sebb & Friends ou encore Electropicales reviennent avec la participation de plusieurs artistes locaux. La ville sera également animée par de plus « petites » scènes composées d’artistes amateurs, seuls ou en groupe. Au total, plus de 50 000 personnes sont attendues pour danser et chanter au rythme du séga, maloya, jazz, électro, zydeco, blues, classique, funk, folk, gospel, soul, hip hop, RnB, ska, reggae, raïn’B, rock et rockabilly, rumba catalane ou congolaise, kompa, kuduro, gommance, samba ou semba, mgodro, salegy…

Les commerçants et restaurateurs toujours au rendez-vous

Pour satisfaire les papilles des festivaliers, de nombreux Food Courts seront au rendez-vous. Une dizaine de bars et restaurants proposeront des plateaux musicaux, permettant aux spectateurs de savourer des moments musicaux uniques en famille, entre amis ou en amoureux. Et pour les visiteurs d’ici ou d’ailleurs, les hôtels du chef-lieu sont toujours ouverts afin de profiter un maximum sans se soucier du chemin du retour.

Des navettes et parkings gratuits mis à disposition tout au long de la soirée

Pour faciliter les déplacements, plusieurs parkings (République, Saint-Anne, Petit Marché) resteront ouverts gratuitement, offrant plus de 600 places de stationnement sécurisées. Des navettes seront mises à disposition, assurant des départs depuis la rue Félix Guyon et le parc aquatique, avec des navettes en correspondance vers les écarts de la ville. De quoi profiter pleinement de la fête sans se soucier du transport.

Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis, déclare :
“Cette fête de la musique 2024 sera encore grandiose, avec 500 groupes et plus de 1000 musiciens. La musique est le moteur d’une population et permet d’avoir confiance en soi, en l’avenir et ainsi favoriser un développement économique et de cohésion sociale. Dans l’instant politique que nous vivons, faire une fête de la musique dans cette dimension-là est plus qu’un symbole, c’est un message de fraternité et de paix. Elle aura également un lien avec le sport en cette période de jeux olympiques. On veut fêter ces deux pratiques sportives et culturelles qui réunissent les peuples au-delà des guerres qu’elles se livrent.”

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mutation des professeurs néo-titulaires dans l’Hexagone : Les parlementaires montent au créneau

Les députés Frédéric Maillot et Jean-Hugues Ratenon, ainsi que la sénatrice Évelyne Corbière, ont organisé une conférence de presse pour évoquer la situation des néo-titulaires du second degré dans l’Éducation nationale mutés dans l’Hexagone. Une situation qui décourage certains enseignants et pousse d’autres à changer de voie. Les parlementaires comptent donc reprendre le combat afin que les professeurs ultramarins puissent rester ou revenir au plus vite dans leur département.

Événementiel : Un label pour lutter contre la concurrence déloyale

La signature d’une convention de travail entre la CCIR, la CGSS-R, la DEETS, l’APER et la SYNPASE va permettre d’offrir un meilleur accompagnement aux entreprises de l’événementiel. Parmi les pistes privilégiées pour soutenir ce secteur, la création d’un label afin de récompenser les entreprises qui s’engagent à respecter une charte. Une plateforme sera aussi mise en place pour recenser ces sociétés dans le but de les mettre en avant.

Frédéric Vienne : « Le préfet nous a demandé de lui présenter un plan de redressement »

Le président Frédéric Vienne et son bras droit Olivier Fontaine ont livré ce jeudi leur analyse du récent rapport de la Cour des comptes sur la situation financière de la Chambre d’agriculture de La Réunion. Pour les syndicalistes de la FDSEA, le rapport ne prend ni en compte le remboursement de la dette engagé depuis dix-huit mois, ni les spécificités de l’agriculture locale.