Revenir à la rubrique : Politique

[Communiqué] : J-Y Morel : « Je fais confiance à la clairvoyance des électeurs pour le 2e tour »

Jean-Yves Morel et Clarisse Cuvelier, candidats au premier tour dans la seconde circonscription, s'expriment au sujet du second tour des législatives.

Ecrit par N.P. – le mardi 02 juillet 2024 à 10H19
Je me suis présenté par devoir, parce que je défends une conception de la droite rénovée et élargie.
Il nous reste beaucoup de travail à faire. Mais nous demeurons constructifs.
Rome ne s’est pas faite en un seul jour, nous sommes inscrits dans un continuum politique qui ne se limite pas à cette seule législative, anticipée et extraordinaire, de par son contexte.
Prime a été donnée à la députée sortante, soutenue par les appareils partisans et ceux des collectivités aux mains des frontistes populaires… et la dynamique RN est ici malheureusement synonyme d’éparpillement des voix.
Mais nous sommes là, démocrates et persévérants, et nous construisons l’avenir.
Je remercie les électeurs qui nous ont accordé leurs suffrages et les militants qui ont travaillé avec nous sur le terrain.
Je fais confiance à leur clairvoyance et leur maturité pour le 2ème tour de ces législatives. Il ne m’appartient d’orienter leur choix….
Na un jour y appel demain…
J-Yves Morel
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.