Revenir à la rubrique : Politique

[Communiqué] Erick Fontaine ne donne pas de consigne de vote

Candidat au 1er tour dans la 2e circonscription, Erick Fontaine indique ne pas donner de consigne de vote.

Ecrit par N.P. – le mardi 02 juillet 2024 à 14H30

Je tiens à remercier chaleureusement tous les électeurs qui m’ont accordé leur confiance lors du premier tour des élections Législatives.

En tant que candidat sans étiquette, j’ai fait le choix de me présenter une nouvelle fois pour défendre des valeurs et des idées qui transcendent les clivages partisans.

Grâce à votre soutien, nous avons réalisé un score exceptionnel, témoignant de l’adhésion massive à notre projet et à nos valeurs. Vous avez été 6 406 personnes à voter en ma faveur. Un score important pour un candidat sans étiquette.

Votre soutien est une source d’encouragement et de fierté.

Mon engagement a toujours été de placer l’intérêt général et le bien-être des Réunionnais au-dessus des intérêts politiques.

Les partis politiques n’ont pas su apporter des réponses face aux enjeux locaux. Ainsi j’ai constaté un rejet de la classe politique et des votes vers les extrêmes. La situation dans notre Département a atteint un seuil critique et s’est installé depuis plusieurs années une crise sociale sans précédent avec aucune perspective d’amélioration et ceux malgré les alertes que j’ai émises depuis plus de 10 ans (chômage, insécurité, absence de logements, bidonvilles modernes, faillites des entreprises, personnes âgées abandonnées, personnes porteuses d’un handicap, coût de la vie élevé … )

À l’issue de ce premier tour, et en vue du second tour à venir, je souhaite informer les électeurs de la 2eme Circonscription que je ne donnerai aucune consigne de vote. Chacun est libre de faire son choix en conscience.

Je respecte profondément l’intelligence et la capacité de discernement des Réunionnais, et je suis convaincu que vous ferez le choix qui vous semblera le meilleur pour notre avenir commun.

Encore une fois, merci pour votre soutien et votre confiance. Je continuerai à m’investir pour La Réunion, quelle que soit l’issue de ces élections et je reviendrai très vite vers vous concernant la création de notre mouvement citoyen.

Cordialement, nou tienbo nou larg pa , Alon fé bougé

Erick FONTAINE

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouveau Front populaire : « On fabrique des votes RN », déplore Marine Tondelier

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a poussé un coup de gueule ce mercredi sur le plateau des « 4 Vérités » de Télématin sur France 2. Elle a exprimé sa colère et sa déception à cause de la « guerre de leadership » au sein du Nouveau Front populaire qui empêche un accord sur une proposition commune d’un Premier ministre pour le nouveau gouvernement qui sera formé suite aux élections législatives anticipées qui viennent de s’achever.

NFP : Une candidature unique pour le Perchoir avant celle de Matignon

Les représentants du Nouveau Front Populaire ont acté une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée, sans qu’un nom ne soit officiel pour le moment. D’ailleurs, LFI a demandé à ses partenaires de se concentrer d’abord sur les tractations autours des postes du palais Bourbon. Pour autant, les discussions pour la nomination d’un premier ministre ont repris entre les différents partis.

Législatives : Le Président accepte la démission de Gabriel Attal

De nombreux journalistes annonçaient qu’Emmanuel Macron accepterait la démission du Premier ministre et de son gouvernement ce mardi. C’est donc chose faite depuis ce soir. Le président l’a cependant désigné pour « traiter des affaires courantes », afin de laisser à l’Assemblée le temps de trouver une majorité stable.