Revenir à la rubrique : Communiqué

[Communiqué] Cyrille Melchior : « Préservons la diversité de la presse »

Le Président du Département s'exprime concernant la situation du Journal de l'île.

Ecrit par N.P – le mercredi 19 juin 2024 à 15H25
Cyrille Melchior, président du Département de La Réunion

Communiqué du président du Département :

La pluralité des médias en danger : « Préservons la diversité de la presse »

Le Président du Département, Cyrille Melchior, exprime son inquiétude face à la menace qui pèse sur la pluralité des médias sur notre île : « La situation préoccupante de l’un de nos journaux, actuellement menacé de disparition, m’inquiète profondément. Je réaffirme mon engagement en faveur d’une presse indépendante, essentielle à la vitalité de la démocratie et à l’information de nos citoyens ». Le Président souligne l’importance cruciale de la décision de justice attendue ce jour : « La diversité de la presse à La Réunion doit impérativement être préservée. Il faut garantir que chaque citoyen puisse continuer à bénéficier d’une information libre et accessible ». Cyrille Melchior appelle ainsi à la mobilisation de tous les acteurs concernés pour défendre « la pluralité des médias, pilier fondamental de la démocratie et de la liberté d’expression à La Réunion« .

 

Thèmes : Cyrille Melchior
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.