Revenir à la rubrique : Communiqué | Société

[Communiqué] Cyclone Belal : l’État a répondu présent pour soutenir les Réunionnais

Plus de 13 millions d'euros ont versés aux sinistrés, 5 millions d'euros pour les collectivités et plus de 40 000 assurés pris en charge en seulement 5 mois

Ecrit par N.P. – le jeudi 11 juillet 2024 à 14H15

Le communiqué de la préfecture :

Cyclone Belal : l’État a répondu présent pour soutenir les Réunionnais
Plus de 13 millions d’euros versés aux sinistrés, 5 millions d’euros pour les collectivités et plus de 40 000 assurés pris en charge en seulement 5 mois

Dès l’entrée en phase de sauvegarde au lendemain du passage du cyclone Belal sur l’île de La Réunion, des engagements forts et rapides ont été pris pour soutenir les sinistrés :

Fonds de secours pour l’Outre-mer (FSOM)
Le préfet de La Réunion a demandé le recours au FSOM dès le 29 janvier, à la suite d’une première évaluation des dégâts, dont le principe a été rapidement validé par le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer début février.

L’État s’est engagé dans un calendrier restreint, afin d’accélérer le versement des indemnisations. Ainsi, l’ensemble des paiements a été réalisé sous 5 mois, contre 12 habituellement.

Pour rappel, le FSOM concerne quatre catégories de sinistrés :
· Les exploitants agricoles (couverture des pertes de fonds et de récolte) : 1 412 indemnisations pour un montant total de plus de 10 millions d’euros, dont 254 exploitants qui recevront le paiement courant juillet. Pour les producteurs de canne, la calamité liée au cyclone Belal ne sera indemnisée qu’une fois les pertes connues après la fin de campagne 2024, soit au premier semestre 2025 ;

· Les particuliers non assurés (sous condition de ressources) : 56 indemnisations pour un montant total de près de 29 000 euros ;

· Les collectivités territoriales (pour leur patrimoine non assurable : ponts, routes, réseaux d’adduction d’eau potable, réseaux d’assainissement, mobilier urbain…) : 23 indemnisations pour un montant total de près de 3 millions d’euros ;

· Les entreprises à caractère artisanal ou familial (pour les biens non assurés) : 3 indemnisations pour un montant total de plus de 4 600 euros.

Ainsi, le FSOM a permis d’indemniser au total 1 438 bénéficiaires pour 13,4 millions d’euros.

Fonds exceptionnel à l’investissement (FEI)
À la suite du cyclone Belal, le Gouvernement a décidé de dédier des moyens spécifiques pour soutenir les collectivités à conduire des travaux identifiés comme prioritaires :
· Sur les radiers ;
· Sur les réseaux d’eaux pluviales ;
· Pour la sécurisation électrique des adductions en eau potable (acquisition de groupes électrogènes) ;
· Sur des sites de stockage et de traitement des déchets verts.

15 dossiers sont financés par l’État pour un montant total de 5 millions d’euros.

 

Dispositif assurantiel CatNat
Un premier arrêté ministériel a reconnu l’état de catastrophe naturelle très rapidement, dès le 23 janvier, complété par un second en date du 9 février.

L’ensemble des communes de l »île ont bénéficié de la reconnaissance catastrophe naturelle pour au moins un phénomène météorologique.

Il a permis des expertises et des indemnisations concernant les inondations, coulées de boue et pour le phénomène de vagues-submersions selon un calendrier accéléré, sous 5 mois. Les autres phénomènes (vents cycloniques et mouvements de terrains) ont été traités dans le cadre de la procédure dite normale.

Selon le comité des assureurs, plus de 40 000 dossiers ont ainsi été pris en compte dans le cadre de CatNat pour des dégâts estimés à 100 millions d’euros.

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.