Revenir à la rubrique : Politique

Céline Sitouze : La conseillère municipale ignore ce que fait la vice-présidente de la Région

Céline Sitouze, candidate déclarée à la mairie de Ste-Marie, ne perd pas une occasion pour se mettre en avant sur sa page Facebook. Tout lui est prétexte pour se mettre en avant afin de montrer, ou tenter de montrer, aux électeurs sainte-mariens qu’elle se démène pour eux. Mais il arrive qu’elle dérape, à force de vouloir trop en faire.

Ecrit par Pierrot Dupuy – le mercredi 17 janvier 2024 à 17H57

Il y a 3h de cela, la vice-présidente de la Région a publié plusieurs photos d’elle : « Je suis allée remercier les employés de l’association APSM pour leur solidarité avec les équipes de l’environnement de la Ville de Sainte-Marie ». Jusque-là, pas de souci, elle ne fait que son travail d’élue d’opposition à la majorité municipale sainte-marienne.

Là où le bât blesse, c’est d’abord qu’on me dit qu’on ne l’avait pas vue sur le terrain jusque-là. L’alerte a été levée depuis plus de 24h et c’est sa première apparition. Sur le terrain et sur les réseaux sociaux. Alors que les équipes municipales se démènent depuis la levée de l’alerte violette par le préfet…

Mais surtout, la vice-présidente de la Région ignore avec sa main droite ce que fait sa main gauche.

Dans la suite de son post, elle écrit : « Ces équipes financées par la Région Réunion, permettront de nettoyer la ville plus vite ! ».

A croire que la conseillère municipale d’opposition ne sait pas ce que fait la vice-présidente de la Région…

Sollicité par les services municipaux de Ste-Marie, le président de l’APSM avait répondu : « La Région ne nous autorise pas à déployer nos dispositifs emplois verts afin de prêter main forte à la Commune pour le nettoyage des quartiers ».

Et pour confirmer ses dires, il avait joint un mail de la Région : « Conformément à nos délibérations en vigueur, nous tenons à vous informer que votre demande (NDLR : de prêter main forte aux employés communaux) ne peut être approuvée. Nos décisions et attributions en matière d’emploi vert, financés par l’État et la région, sont strictement encadrées par des sites bien délimités et respectent les limites prévues par notre cadre légal. Il est essentiel de souligner que ces emplois verts ne sont pas destinés à se substituer aux agents communaux en place ».

Ne dites pas à mes parents que je suis vice-présidente de la Région, ils me croient conseillère municipale d’opposition à Ste-Marie…

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
28 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.

Le nom d’Huguette Bello suggéré à la tête du gouvernement

Les négociations continuent dans le Nouveau Front populaire pour trouver une figure qui pourrait prendre la tête d’un gouvernement de coalition qui battrait les motions de censure attendues à la rentrée parlementaire. Les différents partis politiques qui composent l’alliance de gauche jouent des coudes pour placer leur poulain, mais aucun compromis n’a été trouvé. Le Parti communiste français aurait alors suggéré le nom d’Huguette Bello, selon Emilio Meslet, grand reporter politique de L’Humanité.

Tribune libre de Gilles Fontaine : « Les vraies raisons de l’échec de la Gauche aux élections législatives 2024 dans la 3ème circonscription »

Conseiller municipal et soutien de Nathalie Bassire lors des dernières élections législatives, Gilles Fontaine livre son analyse des résultats dans la 3e circonscription. L’ex-colistier de François-Xavier Bellamy aux Européennes souhaite en effet contredire « les mensonges et contre-vérités honteusement proférées à chaud », notamment par les « présumés responsables » de l’élection de Joseph Rivière dans cette circonscription.