Revenir à la rubrique : Politique

Bruno Domen retire les délégations de Jacky Codarbox et de Dominique Abar

La municipalité de Saint-Leu prend acte des mises en retrait volontaire de deux élus. Jacky Codarbox et Dominique Abar vont perdre leur délégation sur décision du maire. Le second élu s'était notamment exprimé il y a quelques jours. Le communiqué de la municipalité :

Ecrit par LG – le vendredi 11 février 2022 à 16H42

Au cours de ces derniers mois, plus précisément en novembre et courant janvier, deux élus du Conseil municipal de Saint-Leu, M. Jacky Codarbox et M. Dominique Abar, ont fait part de leur intention de se mettre en marge de la majorité.
 
Les méthodes cavalières de ces élus sont regrettables puisqu’ils n’ont pas pris la peine de s’exprimer, de défendre leurs idées, d’assumer leur position dans les instances dédiées.
 
Les graves accusations mensongères demeurent de nature à entacher le travail mené par l’équipe municipale avec et pour les Saint-Leusiens.

Il est pris acte de la volonté de ces deux élus de se mettre en marge de la majorité bien que les déclarations ne soient pas suivies d’effet.

Dans un souci de cohérence de l’action municipale, il est nécessaire de clarifier une situation qui n’a que trop duré.
 
Dès lors, il est procédé au retrait de l’ensemble des délégations qui incombent à ces deux élus.
 
Le travail à réaliser à Saint-Leu est important et souvent difficile mais nécessaire pour garantir l’avenir de la collectivité. Cela ne peut se faire au prisme des intérêts particuliers. Le sens des responsabilités et de la solidarité sont des conditions indispensables.
 
Les élus de la majorité municipale

SUR LE SUJET :

Un élu de Saint-Leu dit ses quatre vérités et claque la porte de la majorité

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.