Revenir à la rubrique : Faits divers

Bras-Fusil : Un blessé grave par balle suite à un combat de rue

Le préfet a annoncé des mesures renforcées pour lutter contre la récente série de violences urbaines. Les services de l'Etat ont précisé qu'une personne a été gravement blessée par balle après un combat de rue le week-end dernier.

Ecrit par N.P. – le vendredi 29 mars 2024 à 06H07
Illustration : Alexandre Robert

Jérôme Filippini a pris de nouvelles mesures pour faire face aux violences survenues ces dernières semaines à La Réunion. Le port et le transport d’armes, toutes catégories confondues, de munitions et de leurs éléments sont interdits à partir de ce soir et pour la durée d’un mois. Cette interdiction ne s’applique pas aux professionnels, aux chasseurs et aux sportifs détenteurs d’une licence. Les combats de rue sont aussi prohibés durant tout le week-end prolongé de Pâques.

Lors de cette annonce, la préfecture a aussi indiqué que le 23 mars dernier, un combat de rue a été organisé dans le quartier de Bras-Fusil à Saint-Benoît. Une centaine de personnes étaient présentes. La circulation a été bloquée et un affrontement entre bandes d’individus armés de barres de fer et de sabres s’est produit.

Durant ces heurts, deux personnes ont été blessées par balle. L’une d’entre elles est entre la vie et la mort. Une trentaine de véhicules ont aussi été dégradés à Bras-Fusil. La préfecture indique qu’un risque de représailles est possible. D’autres combats de rue ont aussi été annoncés dans plusieurs communes de l’île.

 

Violences : Le préfet interdit le port d’armes et les combats de rue

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
32 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.