Revenir à la rubrique : Océan Indien

Annick Girardin fait le point sur le Plan de développement de Mayotte 1 an après

Annick Girardin a posé le pied ce dimanche matin  à Mayotte. La ministre des Outre-mer est venue se rendre compte des avancées du plan de développement de Mayotte lancé en mai 2018 après des semaines de mobilisation de la population contre l’insécurité et l’immigration clandestine. Lors de ses premiers échanges avec les forces vives locales […]

Ecrit par Zinfos974 – le dimanche 21 avril 2019 à 15H34

Annick Girardin a posé le pied ce dimanche matin  à Mayotte. La ministre des Outre-mer est venue se rendre compte des avancées du plan de développement de Mayotte lancé en mai 2018 après des semaines de mobilisation de la population contre l’insécurité et l’immigration clandestine.

Lors de ses premiers échanges avec les forces vives locales ce dimanche matin à Pamandzi, elle a rappelé que « si les Mahorais ont été oubliés toutes ces années, ce n’est plus le cas depuis que je suis là”. Annick Girardin en est à son troisième déplacement dans le 101ème département français.

Le 13 mai 2018, la ministre était venue présenter le plan de développement de Mayotte après deux mois de paralysie à Mayotte. « J’ai voulu des engagements fermes, concrets, précis, inscrits dans le réel, numérotés, financés, arbitrés au plus haut niveau », avait-t-elle déclaré. Le plan de rattrapage et de développement du département est un plan global, qui concerne l’ensemble des problématiques qui touchent Mayotte : sécurité, justice et immigration, santé, protection sociale, éducation et formation, logement, infrastructures, économie, fonctionnement des collectivités et relations à l’Etat. Il comprend 53 engagements regroupant 125 actions.

Après l’accueil populaire à sa descente d’avion, la ministre s’est ensuite rendue au Régiment du Service Militaire Adapté (RSMA) qui organise ses Journées portes-ouvertes jusqu’à ce dimanche soir.

Elle doit ensuite présenter le bilan du fameux Plan d’avenir pour Mayotte après un an de mise en oeuvre.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Comores : Azali remercie Macron pour l’aide de la France dans la lutte contre le choléra

Dans un communiqué, la présidence de l’Union des Comores résume la teneur d’un entretien téléphonique entre les présidents Azali Assoumani et Emmanuel Macron. Selon la version officielle, nulle allusion n’aurait été faite à l’opération Wuambushu 2, qui vise les ressortissants comoriens en situation irrégulière à Mayotte. Ce serait l’immigration en provenance de l’Afrique des Grands lacs et ses conséquences, en premier lieu l’épidémie de choléra, qui seraient au centre des préoccupations d’Emmanuel Macron.